menu

Bienvenue !

Les Hécatonchires est un projet multiforme qui vise à faire progresser, à faciliter et à encourager l’étude de l’Antiquité, au moyen de travaux scientifiques ou de vulgarisation, et par la création ou la promotion d'instruments de travail.

Parmi les différents projets envisagés figurent une collection de liens vers des sites internet utiles pour l’étude de l’Antiquité, des expositions virtuelles, une frise chronologique des périodes couvertes par les historiens grecs et romains, des traductions et commentaires originaux de textes antiques, une base de données de références à des textes antiques dans la littérature scientifique secondaire (Index omnium locorum), une concordance des epistulae de Cicéron, un blog, (le rachat et la libération du Thesaurus Linguae Graecae ®), etc.

Plus d'informations : Qui sumus ? τίνες ἐσμέν;

Dernières mises à jour

Liens utiles

WoPoss

Hébergé par l’université de Neuchâtel, WoPoss (A World of Possibilities) est un projet sur l’étude diachronique des modalités lexicales du latin. Le corpus comprend des textes littéraires et documentaires allant du IIIe siècle av. J.-C. au VIIe siècle apr. J.-C.

Voir la notice complète

Griechischer Geist aus Basler Pressen

Catalogue online des éditions de textes grecs ayant paru à Bâle à la Renaissance. La recherche peut être menée par mot-clé (Wortsuche), par numéro d'inventaire (GG-Nr.) ou par index (noms d'auteur, titre, imprimeur, etc.). Chaque entrée du catalogue est munie d'une description détaillée.

Voir la notice complète

SIL : Gentium

La police d’écriture Gentium, conçue par Victor Gaultney (2001-2002) à l’Université de Reading [UK] (reconnue notamment pour son département de typographie). Cette police gratuite comporte plus 2700 caractères (et 4200 glyphes, qui incluent de nombreux diacritiques et ligatures). Elle permet ainsi d’écrire la plupart des langues employant l’écriture latine, l’écriture cyrillique, ainsi que le grec (ancien et moderne). Elle est diffusée gratuitement par le Summer Institute of Linguistics ou SIL (organisation religieuse évangélique).

Voir la notice complète
feston

Frise chronologique des sources historiques de l'Antiquité et de l'époque byzantine

Histoires dʼ Agathias

L'oeuvre d'Agathias, composée de cinq livres, couvre les années 552 à 559 du règne de Justinien.

Voir la notice complète

Histoire des Goths de Jordanès

Les Getica, qui résument l'Histoire des Goths de Cassiodore (aujourd'hui perdue), relatent l’histoire des Goths depuis leur départ de la Scandinavie. Selon Jordanès lui-même, son récit couvre deux mille trente ans d'histoire. Cependant, la partie véritablement historique de l’œuvre commence au IIIe siècle, lorsque les Goths affrontent les forces romaines. L’ouvrage se conclut sur leur défaite face au général Bélisaire (540).

Structure d'ensemble de l'oeuvre :

§ 1-3 : préface

§ 4-130 : histoire des Goths des origines (situées dans un passé mythique) à l'arrivée des Huns

§ 131-245 : histoire des Wisigoths depuis leur passage du Danube et leur victoire sur l'empereur Valens à Andrinople en 376 apr. J.-C. jusqu'à la destitution de Romulus Augustulus par Odoacre en 476 apr. J.-C. Le récit de la bataille des champs Catalauniques, qui mit aux prises une coalition romano-wisigoth aux Huns en 451 y tient une place considérable.

§ 246-314 : histoire des Ostrogoths, qui s'étend de la mort d'Attila en 453 à la défaite du roi ostrogoth Vitigis contre le général Bélisaire au service de l'empereur Justinien (540). Le seul fait postérieur qui est mentionné est la naissance de l'arrière-petit-fils de Théodoric à Constantinople en 551.

§ 315-316 : conclusion

Voir la notice complète

Histoire Auguste dʼ Aelius Spartianus, etc.

L'Histoire Auguste est un recueil de trente notices consacrées aux empereurs (les Augusti, les Caesares et les tyranni) qui se sont succédés depuis Hadrien (117 apr. J.-C.) jusqu'à Carin et Numérien (285 apr. J.-C.).

La partie consacrée aux empereurs Philippe I et à ses successeurs jusqu'à Valérien I (entre 244 et 260 apr. J.-C.) a été perdue.

La tradition manuscrite attribue le texte à six auteurs (Aelius Spartianus, Julius Capitolinus, Vulcacius Gallicanus, Trebellius Pollio, Aelius Lampridius et Flavius Vopiscus) probablement fictifs. Le récit transmis dans ces Vies est souvent sujet à caution.

Les vies des empereurs se présentent dans l'ordre suivant :

- Hadrien (117-138)

- L. Aelius César (adopté par Hadrien en 136, mort en 138, six mois avant Hadrien)

- Antonin le Pieux (138-161)

- Marc Aurèle (161-180)

- Vérus (161-169)

- Avidius Cassius (175)

- Commode (176-192)

- Pertinax (193)

- Didius Julianus (193)

- Septime Sévère (193-211)

- Pescennius Niger (193-194)

- Clodius Albinus (196-197)

- Caracalla (198-217)

- Géta (209-212)

- Macrin (217-218)

- Diaduménien (218)

- Élagabal (218-222)

- Alexandre Sévère (222-235)

- Les deux Maximins (Maximin le Thrace : 235-238 ; Maximin le Jeune : nommé César en 236)

- Les trois Gordiens (Gordien I et Gordien II : 238 ; Gordien III : 238-244)

- Lacune comprenant les règnes de Philippe l'Arabe (244-249), Dèce (249-251), Trébonien Galle (251-253), Volusien (251-253), Émilien (253), Valérien I (253-260)

- Maxime et Balbin (238)

- Les deux Valériens (vie de Valérien I perdue ; la vie de Valérien II reprend en 260)

- Les deux Galliens (Gallien : 253-268 ; Salonin : 258-260)

- Les trente tyrans (260-268)

- Claude le Gothique (268-270)

- Aurélien (270-275)

- Tacite (275-276)

- Probus (276-282)

- Le quadrige des tyrans : Firmus (273), Saturninus (281), Proculus (281) et Bonosus (280-281)

- Carus (282-283), Carin (283-285) et Numérien (283-284)

Voir la notice complète