menu

Sélection de ressources et d’outils en ligne pour l’étude de l’Antiquité

Haut de la page
Critère de recherche :
Enlever les critères, voir tous les sites

Archibab

https://www.archibab.fr/Accueil.htm

Site présentant un corpus de textes issus des archives babyloniennes (XXe au XVIIe s. av. J.-C.), souvent dispersées dans les collections modernes et mal recensés. La page donne accès aux publications de textes et aux données bibliographiques, et les collaborateurs (principalement rattachés au Collège de France) s’attèlent également à un travail plus fondamental, qui consiste à cataloguer les documents et à donner l’édition des textes qu’ils contiennent.

cdli:wiki

https://cdli.ox.ac.uk/wiki/doku.php?id=start

Adossé au programme international Cuneiform Digital Library Initiative et né avec lui, cdli:wiki est désormais un projet d’encyclopédie en ligne et d’outils de recherche assyriologique, qui fait collaborer des membres de l’équipe française du CNRS ArScAn-HAROC (Nanterre), et l’équipe et les étudiants de la Faculty of Oriental Studies de l'Université d'Oxford, avec les contributeurs dans plusieurs autres pays, engagés dans des recherches sur l'histoire du Proche-Orient ancien.

Cuneiform Digital Library Initiative (CDLI)

https://cdli.ucla.edu/

Bibliothèque digitale de textes cunéiformes issus de collections du monde entier.

Database of Neo-Sumerian Texts (BDTNS)

http://bdtns.filol.csic.es/index.php?p=home

La base de données des textes néo-sumériens (ou BDTNS, son acronyme en espagnol) est un corpus électronique consultable de tablettes cunéiformes administratives néo-sumériennes datées du XXIe siècle avant J.-C. Au cours de cette période, les rois de la troisième dynastie d’Ur ont construit un empire en Mésopotamie géré par une bureaucratie complexe qui a produit un volume sans précédent de documentation écrite. On estime que les musées et les collections privées du monde entier détiennent au moins 120'000 tablettes cunéiformes de cette période, auxquelles il faut ajouter un nombre indéterminé de documents conservés au Musée d’Irak.

Le BDTNS a été conçu par Manuel Molina (CSIC) afin de gérer cette énorme quantité de documentation. Le projet reposait initialement sur deux piliers fondamentaux. Premièrement, l’impulsion donnée par Marcel Sigrist, qui en 1996 a mis à la disposition de M. Molina son catalogue Ur III de plus de 30'000 textes. Deuxièmement, la masse des translittérations d’Ur III préparée en 1993 par Remco de Maaijer et Bram Jagersma (Rijksuniversiteit, Leiden), mise en libre accès sur leur site web ; au fil des ans, ce matériel s’est considérablement enrichi et a été rendu accessible à M. Molina en 2001 par le biais de l’initiative de la Bibliothèque numérique cunéiforme. Toutes les translittérations du BDTNS basées sur ce travail sont correctement créditées sur leurs fiches de catalogue respectives (et souvent munies des transcriptions voire des photographies des documents).

(desc. reprise du site et adaptée)

Diachronic Corpus of Sumerian Literature (DCSL)

https://digital.humanities.ox.ac.uk/project/diachronic-corpus-sumerian-literature

Le projet Diachronic Corpus of Sumerian Literature (DCSL) vise à établir un corpus web de littérature sumérienne couvrant toute l’histoire de la civilisation mésopotamienne, soit une période de 2500 ans. Il rendra ce corpus accessible et consultable sur le modèle de l’Electronic Text Corpus of Sumerian Literature (ETCSL). L’objectif de recherche du projet est de permettre la mise en évidence des changements qui ont parcouru cette littérature. Une telle analyse devrait contribuer à l’étude de l'histoire intellectuelle de la Mésopotamie ancienne. (descr. reprise au site et adaptée)

Electronic Tools and Ancient Near East Archives (ETANA)

http://etana.org

ETANA est un projet de collaboration multi-institutionnel lancé en août 2000 en tant que publication électronique. Il est conçu pour améliorer l’étude de l’histoire et de la culture du Proche-Orient ancien. Le portail propose un certain nombre d’outils pour favoriser la recherche dans ce domaine, notamment : une sélection d’articles (ABZU), un ensemble de traductions de textes akkadiens (eTACT), ainsi qu’un moteur de recherche offrant un accès simplifié à toutes les données du site. L’accès à certains contenus est soumis à une inscription (gratuite).

Hetithologie portal Mainz

https://www.hethport.uni-wuerzburg.de/HPM/index.php

Portail des études en hittitologie à l’Université de Mayence. La page donne accès à différents aux projets menés par à Mayence ou Würzburg, à des bibliographies, des corpus de textes, des livres numériques, des polices et claviers, ainsi qu’à de nombreux liens vers des projets externes, musées, etc.

Lexicity

http://www.lexicity.com

Portail dédié aux langues anciennes les plus diverses (élamite, slavon, hittite, étrusque, ancien norois, maya, vieux perse …). Le site héberge ou recense sur la toile un grand nombre de lexiques, grammaires, recueils de textes, etc. Même si la page donne ainsi accès à un grand nombre d’ouvrages et de projets utiles, on regrettera qu’un certain nombre de liens ne fonctionne plus — la denière mise à jour datant de 2016.

Mnamon : les écritures anciennes de la Méditerranée, guide critique des ressources électroniques

https://mnamon.sns.it

Répertoire de liens vers des ressources électroniques concernant les différents systèmes d’écritures anciens attestés sur le pourtour méditerranéen au sens large (incl. la Mésopotamie et la péninsule arabique), leurs origines, leurs typologies, leurs supports et les outils d’écriture, ainsi que les langues transcrites. Projet du Laboratoire d’histoire d’archéologie, d’épigraphie et de tradition classique de l’École normale supérieure de Pise. Donne aussi accès aux vidéos d’un séminaire dédié à cette vaste thématique. Liens directs vers : les parties consacrées au grec alphabétique et au latin.

Münchener Sumerischer Zettelkasten

https://www.assyriologie.uni-muenchen.de/forschung/zettelkasten/index.html

Le fichier sumérien de Munich est issu d’un travail de collecte bibliographique sur le vocabulaire du sumérien. initialement appelée "Leipziger Zettelkasten" (version 1998) puis "Leipzig-Münchner Zettelkasten" (versions 2004, 2005, 2006). Cette entreprise a commencé en 1993, à l’occasion de la refondation de l’Institut de l’Orient ancien de l’Université de Leipzig, à l’initiative de Claus Wilcke. Après 1999, Walther Sallaberger a poursuivi l’édition et la coordination du Zettelkasten à Munich ; c’est là que les fiches sur les mots sumériens, collectées par Dietz Otto Edzard lorsqu’il était professeur ordinaire d’assyriologie (1963-1999), ont été intégrées au document. La dernière version provisoire (1120 p.), rebaptisée "Münchner sumerischer Zettelkasten", a été achevée en 2020 et mise à la disposition de toutes les personnes intéressées sous forme de fichier PDF sur le site de l’Institut d’assyriologie et d’hitititologie de la LMU. La dernière version a en outre été traitée numériquement par Marc Endesfelder et mise en ligne sous forme de base de données. (descr. reprise au site et adaptée)

Reallexikon der Assyriologie und Vorderasiatischen Archäologie (RlA)

http://publikationen.badw.de/de/rla/index

Mise en ligne par l’Académie bavaroise des sciences (BAdW) des volumes du Reallexikons der Assyriologie und Vorderasiatischen Archäologie, en format PDF. Le moteur de recherche permet d’accéder aux articles par lemme, catégorie thématique, période, auteur de l’article, volume …

The Assyrian Dictionary of the Oriental Institute of the University of Chicago (CAD)

https://oi.uchicago.edu/research/publications/assyrian-dictionary-oriental-institute-university-chicago-cad

Le Chicago Assyrian Dictionary (ou CAD) a été initié au début des années 1920 et achvé en 2010. Il a été conçu pour fournir plus qu’une simple information lexicale, plus qu’un équivalent mot à mot entre l’akkadien et l’anglais. En présentant chaque mot dans un contexte significatif, généralement accompagné d’une traduction complète et idiomatique, il recrée le milieu culturel et assume ainsi à bien des égards la fonction d’une encyclopédie. Ses sources couvrent une période allant du IIIe millénaire avant J.-C. au Ier siècle après J.-C., et une aire géographique s’étendant de la mer Méditerranée aux montagnes du Zagros. Ses volumes PDF sont désormais disponibles en téléchargement sur cette page dédiée.

(descr. reprise au site et librement remaniée)

The Electronic Text Corpus of Sumerian Literature (ETCSL)

https://etcsl.orinst.ox.ac.uk

L’Electronic Text Corpus of Sumerian Literature (ETCSL), un projet de l’université d’Oxford, comprend une sélection de près de 400 compositions littéraires enregistrées sur des sources provenant de l’ancienne Mésopotamie (Irak moderne) et datant de la fin du IIIe et du début du IIe millénaire avant notre ère.

Le corpus contient des textes sumériens en translittération, des traductions anglaises en prose et des informations bibliographiques pour chaque composition. Les translittérations et les traductions peuvent être recherchées, parcourues et lues en ligne à l’aide des outils du site web.

Le financement du projet ETCSL a pris fin à l’été 2006 et aucune mise à jour n’est désormais effectuée sur son contenu.

(descr. reprise au site et adaptée)

The Pennsylvania Sumerian Dictionary 2 (ePSD2)

http://oracc.museum.upenn.edu/epsd2/sux

Le Pennsylvania Sumerian Dictionary (PSD) est un projet de compilation d'un dictionnaire complet de la langue sumérienne. Il est géré par le Musée d’archéologie et d'anthropologie de l’Université de Pennsylvanie. Le projet a débuté sous la direction d’Åke W. Sjöberg (1924-2014) et d’Erle Leichty en 1974, sur le modèle du Chicago Assyrian Dictionary, lui-même débuté en 1921. (lien vers l’ePSD, première édition, sous format numérique)

En 2017, une deuxième version du dictionnaire a été publiée, sous le nom d’ePSD2. Elle comprend plus de 12'000 mots, phrases et noms sumériens, apparaissant sous près de 100'000 formes distinctes. Le corpus couvre environ 100'000 des plus de 134'000 textes sumériens connus. Le projet est dirigé par Steve Tinney, assisté de Philip Jones (éditeur exécutif) et Niek Veldhuis (éditeur associé). La ressource contient un glossaire, un corpus et un catalogue, une liste de signes, un index de la littérature et divers articles sur la langue sumérienne.

(descr. reprise à l’art. de Wikipedia et adaptée)

Unicode Fonts for Ancient Scripts (UFAS)

https://dn-works.com/ufas/

La page propose un riche éventail de polices créées par G. Douros et mises à la disposition gratuite du public. Les différentes polices permettent d’écrire (outre le grec alphabétique en différents styles) le cunéiforme, les hiéroglyphes égyptiens, les linéaires A et B, le maya, le slavon …

Ou filtrez les sites selon une des étiquettes suivantes :