menu

Sélection de ressources et d’outils en ligne pour l’étude de l’Antiquité

Haut de la page
Critère de recherche :
Enlever les critères, voir tous les sites

Bailly.app — dictionnaire grec-français en ligne

https://bailly.app/

Application de consultation du dictionnaire grec ancien-français d’Anatole Bailly dans la version numérisée préparée sous la direction de Gérard Gréco et intitulée Bailly 2020 Hugo Chávez. Cette version, basée sur la quatrième édition datant de 1935 et arrivée dans le domaine public, a été mise à jour (en ce qui concerne les étymologies et la toponymie) et normalisées (en ce qui concerne les références aux textes).

Sur le projet de Gérard Gréco : http://gerardgreco.free.fr/spip.php?article52 (avec lien vers le fichier PDF de la version Bailly 2020 Hugo Chávez).

Fac-similé de l’édition de 1935 : https://archive.org/details/BaillyDictionnaireGrecFrancais.

 

Cappelli online

https://www.adfontes.uzh.ch/fr/ressourcen/abkuerzungen/cappelli-online

Version numérique du Dizionario di Abbreviature Latine ed Italiani d’Adriano Cappelli, hébergée par la plate-forme Ad Fontes de l’Université de Zurich. Depuis la fin du XIXe siècle, ce dictionnaire a rendu d’inestimables services aux déchiffreurs des manuscrits médiévaux ; son informatisation permet désormais de nouveaux modes de consultation : par caractères lisibles dans l’abréviation, par caractères contenus dans la résolution de l’abréviation, par position du/des signes d’abréviation, par type de document ou par langue.

cdli:wiki

https://cdli.ox.ac.uk/wiki/doku.php?id=start

Adossé au programme international Cuneiform Digital Library Initiative et né avec lui, cdli:wiki est désormais un projet d’encyclopédie en ligne et d’outils de recherche assyriologique, qui fait collaborer des membres de l’équipe française du CNRS ArScAn-HAROC (Nanterre), et l’équipe et les étudiants de la Faculty of Oriental Studies de l'Université d'Oxford, avec les contributeurs dans plusieurs autres pays, engagés dans des recherches sur l'histoire du Proche-Orient ancien.

Christian Muslim Relations Online I (CMRO)

https://brill.com/view/db/cmro

L’ouvrage constitue une histoire générale des relations entre les deux religions, depuis les débuts de l’Islam jusque vers la fin du Moyen Âge (600-1500) et concerne principalement le bassin méditerranéen étendu, et les langues syriaque, arabe, grec, latin.

Il comprend des essais d’introduction sur le traitement des chrétiens dans le Coran, des commentaires du Coran, des biographies du Prophète, des hadiths et de la loi sunnite, et des musulmans dans le droit canonique, et le corps principal de plus de deux cents entrées détaillées sur tous les œuvres enregistrées, qu’elles aient survécu ou non. Fruit d’une collaboration entre universitaires, le CMR Online se veut un outil inestimable pour la recherche sur les relations islamo-chrétiennes. (description reprise à la page et adaptée)

On regrettera sans doute la nécessité d’un accès institutionnel. L’ouvrage a cependant fait l’objet, en parallèle, d’une publication papier.

Correcteur Orthographique de Latin (MacOffice2016)

http://www.drouizig.org/index.php/fr/binviou-fr/correcteur-orthographique-de-latin/332-correcteur-orthographique-de-latin-macoffice2016

Comme son nom l’indique, le site propose un correcteur orthographique qui peut être intégré aux fonctions de vérification de MSWord sur MacOS. La dernière mise à jour datant de 2015, il se peut que le correcteur ne fonctionne plus sur les versions les plus récentes du logiciel.

Database of Latin Dictionaries (DLD)

http://clt.brepolis.net/dld/pages/QuickSearch.aspx

Page offrant un accès (payant ou via une institution) à une recherche simultanée dans un grand nombre de dictionnaires latins relatifs à la période antique (Forcellini Lex., Forcellini Onom., Lewis and Short, Gaffiot), à la patristique (Blaise, Souter), au Moyen Âge et à la latinité moderne (Blaise Médiéval, Du Cange, Latinitas Italica, Latinitas Hungariae, Lat. Regni Legionis, DMLBS, Lex. Bohemorum) notamment.

Der Neue Pauly

https://referenceworks.brillonline.com/browse/der-neue-pauly

La Neue Pauly (Brill’s New Pauly en anglais) est une encyclopédie sur l’Antiquité, principalement classique, dont les volumes principaux ont été publiés entre 1996 et 2003 et les volumes supplémentaires entre 2004 et 2012. Trois volumes sont consacrés à la réception de l’Antiquité.

Il s’agit probablement de l’encyclopédie à la fois la plus complète et la plus récente consacrée à l’Antiquité gréco-romaine, même si, sous le premier rapport, elle ne dépasse pas la Paulys Realencyclopädie der classischen Altertumswissenschaft de Wissowa (dite Pauly-Wissowa) en 84 volumes (1890-1978).

La Neue Pauly ne pas être confondue avec la Kleine Pauly beaucoup plus modeste et ancienne (cinq volumes publiés entre 1964 et 1975).

Diccionario Griego-Español (DGE / LMPG)

http://dge.cchs.csic.es/xdge/

Dictionnaire grec ancien-espagnol (DGE) rédigé par l’Instituto de Lenguas y Culturas del Mediterráneo y Oriente Próximo (Institut de langues et cultures de la Méditerranée et du Proche-Orient) de Madrid. La page offre un accès libre aux volumes parus du dictionnaire (couvrant les lemmes α - ἔξαυος) ainsi qu’à la documentation bibliographique rassemblée dans le cadre du projet.

En outre, un lexique de la magie et de la religion dans les papyri grecs, le LMPG (Léxico de magia y religión en los papiros mágicos griegos) dont la publication s’est achevée en 2001, est également disponible sur la page.

Dictionnaire Historique de la Suisse (DHS)

https://hls-dhs-dss.ch/fr/

Le DHS est ouvrage rédigé dans les quatre langues nationales. La publication des 36'000 articles répartis en 13 volumes, conduite sous les auspices de la Société suisse des sciences humaines (depuis lors Académie des sciences humaines et sociales), s’est étendue de 2002 à 2014. La version en ligne (développée depuis 1998) est entièrement gratuite. Elle donne accès à l’ensemble des articles originairement établis pour le dictionnaire imprimé. Cependant, le dictionnaire numérique constitue désormais une version actualisée, régulièrement enrichie de nouveaux articles, images et autres media. Offrant des renseignements sur toutes les localités du pays, elle prend notamment en compte les données de l’histoire et de l’archéologie antiques. Les articles spécialement consacrés à des sujets antiques peuvent être sélectionnés au moyen du filtre temporel.

Digital Prosopography of the Roman Republic (DPRR)

https://romanrepublic.ac.uk

Cette prosopographie de l’élite romaine de la République est le résultat d'un projet du King’s College de Londres, dirigé par le prof. H. Mouritsen. Le projet intègre directement les données de l’ouvrage de Broughton (The Magistrates of the Roman Republic), qui constitue l’épine dorsale de la base de données. Il contient également l'inventaire de Rüpke sur prêtres romains (Fasti Sacerdotum), la collection d’informations sur les relations familiales tirée de l’Adfinitas de Zmeskal, et les travaux de Pina Polo sur les repulsae, les candidats ayant connu un échec. En outre, l’équipe s’est largement inspirée des travaux de Brennan sur le prétorat, de Nicolet sur l’ordre équestre, des onomastica aux œuvres de Cicéron par Shackleton Bailey, de la liste des triomphes de Rich et de l’étude d’Hinard sur les proscriptions. D’autres sources secondaires sont répertoriées sur la page bibliographique du projet. (descr. basée sur la présentation donnée sur le site)

Diogenes

https://d.iogen.es/d/index.html

Diogenes est une application gratuite développée par le Prof. Peter Heslin. Le logiciel permet de rechercher et de parcourir les bases de données de textes latins et grecs publiés sur CD-ROM par le PHI et le TLG. (Ces bases de données ne sont pas distribuées avec Diogenes et doivent être obtenues séparément.)

L’outil permet non seulement l’accès à un passage donné dans les littératures grecque et latine, mais également des recherches textuelles et la consultation des dictionnaires Lewis & Short et Liddel-Scott-Jones, installés avec le logiciel. L’utilisateur peut ainsi naviguer entre textes et dictionnaires, car un clic sur un mot du texte ouvre sa définition, tandis qu’un clic sur une référence dans une définition appelle le passage correspondant du texte cité.

Diogenes Web

https://d.iogen.es/web

Développé à la suite du logiciel du même nom, la version web de Diogenes donne également accès à un vaste corpus de textes grecs et latins et aux outils morphologiques (analyse des formes sur simple clic) et lexicographiques de Perseus (dictionnaires Liddell Scott Jones et Lewis & Short). Les corpora de textes sont quelque peu différents de ceux qui alimentent le logiciel : Perseus grec et latin (plus restreint que la sélection du TLG et du PHI), mais aussi latin tardif avec la DigiLibLT et le CSEL.

Encyclopaedia Iranica

https://www.iranicaonline.org

Encyclopédie généraliste de langue anglaise dédiée à la « civilisation iranienne » de l’antiquité à nos jours (incluant des articles sur le Proche-Orient, le Caucase, l’Asie centrale et l’Inde), rédigée par de nombreux chercheurs du monde entier. Le projet est soutenu par une fondation à but non lucratif sise à New York.

Encyclopedia of Ancient Greek Language and Linguistics

https://referenceworks.brillonline.com/browse/encyclopedia-of-ancient-greek-language-and-linguistics

L’Encyclopédie de la langue et de la linguistique grecques anciennes (EAGLL) rassemble les connaissances récentes d’une grande variété de disciplines afin d’offrir aux chercheurs et aux étudiants un accès simple à de nombreux aspects de cette langue. L’accès au contenu de l’encyclopédie nécessite toutefois de disposer d’une licence institutionnelle.

Et ego in Arcadia… la Grèce antique de Chaeréphon

https://chaerephon.e-monsite.com/#

Site d’un passionné de la Grèce antique et moderne, qui partage ses sujets de prédilection avec le plus grand nombre (l’épigraphie, les épigrammes, la lexicographie …). On y trouve notamment : un large choix d’inscriptions grecques munies de traductions françaises personnelles, de nombreuses traductions de poèmes lyriques et d’élégies (souvent des fragments), le Bailly numérisé (et d’autres dictionnaires, sous différents formats), des dossiers thématiques, des chronologies, …

Gaffiot.fr : dictionnaire latin-français

https://gaffiot.fr

Édition 2016 du dictionnaire latin-français Gaffiot au format texte. Les références aux textes cités sont affichées sous forme d’hyperliens renvoyant à des éditions disponibles sur le web.

Glossarium mediae et infimae latinitatis (du Cange)

http://ducange.enc.sorbonne.fr/

Cette page établie par l’École nationale des chartes donne accès au glossaire établi par Charles du Fresne, sieur du Cange (1610-1688), monument de la philologie initialement paru en 1678. Cette version numérique reprend la réédition augmentée du glossaire, parue entre 1883 et 1887 chez L. Favre. L’ouvrage ainsi mis à la disposition du public comprend 10 tomes, 6'000 pages, 90'000 entrées et 6 millions de mots — soit un peu moins du double de la publication initiale. Malgré l’existence de travaux plus récents (le Mediae latinitatis lexicon minus de Niermeyer par exemple), le Du Cange offre souvent de précieux éclaircissements.

GoldenDict Dictionaries

https://cloud.freemdict.com/index.php/s/pgKcDcbSDTCzXCs

La page propose en téléchargement direct un grand nombre de dictionnaires électroniques pouvant être lus par le logiciel GoldenDict (et compatibles avec d’autres logiciels). Parmi ces dictionnaires et encyclopédies figurent certains ouvrages fondamentaux pour l’Antiquité classique, le latin médiéval, la rhétorique, la philosophie.

Grand dictionnaire latin d’Olivetti

https://www.grand-dictionnaire-latin.com/

Site proposant (parmi de nombreux lexiques) un dictionnaire latin-français et français-latin, un outil de déclinaison et conjugaison automatique. On regrettera peut-être la concision extrême des définitions, ainsi que la présence très intrusive de la publicité.

Hetithologie portal Mainz

https://www.hethport.uni-wuerzburg.de/HPM/index.php

Portail des études en hittitologie à l’Université de Mayence. La page donne accès à différents aux projets menés par à Mayence ou Würzburg, à des bibliographies, des corpus de textes, des livres numériques, des polices et claviers, ainsi qu’à de nombreux liens vers des projets externes, musées, etc.

Latin Dictionaries

https://latin-dict.github.io/about.html

Site de Nikita Murzintcev, docteur en latin, qui met à la disposition du public des versions numériques de nombreux dictionnaires anciens de la langue latine (monolingues ou vers de nombreuses langues européennes). Ces ouvrages libres de droits sont proposés sous divers formats (XDXF, Slob, StarDict, et MDict).

Latin, grec, juxta

http://gerardgreco.free.fr

Page de Gérard Gréco, qui propose des reproductions de documents anciens, notamment des éditions scolaires des classiques grecs et latins avec texte et traduction en regard et mot à mot (les juxtalinéaires). Le site a piloté la numérisation du Gaffiot et du Bailly, dont il fournit des versions PDF plein texte.

Lexicity

http://www.lexicity.com

Portail dédié aux langues anciennes les plus diverses (élamite, slavon, hittite, étrusque, ancien norois, maya, vieux perse …). Le site héberge ou recense sur la toile un grand nombre de lexiques, grammaires, recueils de textes, etc. Même si la page donne ainsi accès à un grand nombre d’ouvrages et de projets utiles, on regrettera qu’un certain nombre de liens ne fonctionne plus — la denière mise à jour datant de 2016.

Lexicon Leponticum (LexLep)

https://lexlep.univie.ac.at/wiki/Main_Page

Le Lexicon Leponticum, qui prend la forme d’un wiki, constitue une édition numérique des inscriptions celtiques lépontiques et cisalpines, deux langues parlées au premier millénaire avant notre ère dans le nord de l’Italie et le sud de la Suisse. La page fournit notamment des informations linguistiques, un dictionnaire étymologique, une bibliographie très complète et tenue à jour, une liste des sites de provenance des inscriptions (avec leur coordonnées géographiques précises), une concordance, des index.

Lexicon of Greek Grammarians of Antiquity (LGGA)

https://referenceworks.brillonline.com/browse/lexicon-of-greek-grammarians-of-antiquity

Le LGGALexique des grammairiens grecs de l’Antiquité, publié sous la direction de Franco Montanari, Fausto Montana, et Lara Pagani, a vocation à inclure l’ensemble des grammairiens de l’Antiquité grecque et latine (570 personnages identifiés). Chaque entrée contient (1) une introduction biographique sur le grammairien concerné, ainsi qu’une description de ses ouvrages et notamment des fragments conservés ; (2) le texte grec de ces fragments ; (3) la bibliographie relative, incluant, le cas échéant, les éditions et études. Chaque entrée est publiée en italien et en anglais. L’achèvement du Lexique est prévu pour fin 2023. La consultation de l’ouvrage sur le site de Brill nécessite un accès institutionnel.

Lexicon of Greek Personal Names (LGPN)

https://www.lgpn.ox.ac.uk

Ce lexique vise à rassembler tous les anthroponymes grecs attestés dans l’Antiquité, en prenant en compte les sources écrites les plus variées possible entre le VIIIe s. av. J.-C. jusqu’à l'Empire romain tardif. À ce jour, 35'000 noms propres sont présentés dans cette base de données en ligne.

Mediae Latinitatis Lexicon Minus Online

https://dictionaries.brillonline.com/niermeyer

Le Mediae Latinitatis Lexicon Minus de Jan Frederik Niermeyer (1re éd. 1954-1976) est un lexique fournissant aux médiévistes des informations concises et essentielles sur des concepts formulés en latin, dans le domaine occidental, depuis le début du Moyen Âge jusqu’à l’an 1300. La version numérique hébergée par la plate-forme de Brill (accès institutionnel ou sur abonnement) reproduit la deuxième édition imprimée (2002). Elle fournit, pour chaque concept retenu, des traductions française, anglaise et allemande du lemme. Les recherches peuvent être affinées par le siècle où le terme a été employé. Toutes les entrées sont contextualisées avec des citations pertinentes des textes médiévaux.

Mirabile

http://mirabileweb.it/index.aspx

Le site MIRABILE, « archives digitales de la culture médiévale en Italie », est un système de gestion des connaissances destiné à l’étude à la recherche sur la culture médiévale. Le projet est conduit sous les auspices de la Società Internazionale per lo Studio del Medioevo Latino et par la Fondazione Ezio Franceschini de Florence, et dispose d’une large collaboration institutionnelle au sein des universités italiennes principalement.

La page donne accès à de très nombreuses bases de données du latin médiéval, des langues romanes (principalement en Italie), de l’hagiographie, ainsi qu’à certaines revues de ces domaines. Des textes latins, des lexiques, des bibliographies sont également mis à disposition des utilisateurs.

Orbis Latinus Online

https://olo.heimap.uni-heidelberg.de/

Orbis Latinus Online (OLO) est basé sur la version imprimée du dictionnaire du même nom, qui répertorie les toponymes en latin. Comme le site référence également les noms modernes correspondant aux noms antiques, il est possible de lancer une recherche à partir du toponyme actuel.

Organa Papyrologica

https://www.organapapyrologica.net/content/start.xml

Le site rassemble toutes les ressources papyrologiques numériques gérées par l’Université de Leipzig (voir Papyrus Portal), visant à offrir un accès homogène aux collections papyrologiques d’Allemagne et des régions voisines.

Une page est dédiée au Neues Fachwörterbuch (dictionnaire multilingue des termes techniques de l’administration de l’Égypte gréco-romaine), mise à jour du dictionnaire de Friedrich Preisigke, Fachwörter des öffentlichen Verwaltungsdienstes Ägyptens: in den griechischen Papyrusurkunden der ptolemäisch-römischen Zeit, Göttingen 1915.

Parerga - Lateinische Lexikographie

https://parerga.hypotheses.org

Ce blog, hébergé par la plate-forme Hypotheses et tenu par Josine Schrickx, collaboratrice au Thesaurus linguae Latinae, « couvre », au dire de son auteure, « des aspects de la lexicographie latine qui ne peuvent être inclus dans un dictionnaire ordinaire. Il s’agit d’observations, de pensées, d’images, de chemins secondaires qui émergent lorsque l’on travaille sur le TLL, le plus grand dictionnaire de la langue latine. Ceux-ci peuvent servir de stimulant pour regarder la langue latine sous différents angles. Toute personne intéressée par le latin est invitée à y réfléchir. »

Outre le blog lui-même, l’on trouvera sur la page une bibliographie détaillée des particules latines, ainsi qu’un répertoire de liens plus généraliste (sur les grammairiens antiques, le droit romain, les textes médicaux, …).

Perseus Digital Library

http://www.perseus.tufts.edu/hopper/

La Perseus Digital Library ou Perseus Project est un portail web de l’Université Tufts près de Boston aux États-Unis. Placé sous la direction du Prof. Gregory Crane, il tisse un réseau dense entre des éditions de textes, des traductions anglaises, des dictionnaires et des grammaires, majoritairement placés dans le domaine public (et donc relativement anciens) ou plus récents grâce à la permission des ayants-droits. Les textes sont encodés dans le format XML/TEI.

Les textes sont présentés dans une interface offrant plusieurs fonctionnalités — navigation facilitée, affichage des éditions alternatives, outils de recherche, analyse grammaticale et lexicale (fréquences lexicales), références croisées — qui contribuent à permettre une « lecture contextualisée ».

Le Perseus Catalog (https://catalog.perseus.org/) est un catalogue de références bibliographiques qui vise à donner une vision complète de l’histoire des textes.

Une partie des logiciels informatiques utilisés dans ce projet sont publiés sous license open source et les corpora sont téléchargeables.

Le futur environnement de lecture du projet, baptisé Scaife viewer, peut être testé à cettte adresse : https://scaife.perseus.org/.

Prosopographia Imperii Romani (PIR)

https://pir.bbaw.de/#/overview

Cette prosopographie du monde romain concerne les sénateurs et les chevaliers romains, essentiellement au Haut-Empire, depuis la bataille d’Actium (31 av. avant J.-C.) — date à laquelle un gouvernement monarchique s’impose à Rome — jusqu’au règne de Dioclétien (284-305) — avec lequel des changements profonds dans la structure étatique et sociale apparaissent.

Prosopography of the Byzantine Empire (PBE I)

http://www.pbe.kcl.ac.uk

Le site PBE I Online, présente les résultats de recherche du projet Prosopography of the Byzantine Empire, 641-867 (PBE I) qui a été réalisé principalement au King’s College de Londres de 1989 à 2001. Il couvre une période où la structure administrative et l’élite gouvernante de Byzance subissait des changements cruciaux, et où le monde méditerranéen de l’Antiquité tardive prenait les formes du Moyen Âge. La PBI I a été initialement publiée par Ashgate sous forme de CD en 2001, et l’édition en ligne en reprend, pour l’essentiel, le contenu. 

Prosopography of the Byzantine World (PBW)

https://pbw2016.kdl.kcl.ac.uk

Ce site donne accès à la base de données de la Prosopography of the Byzantine World (PBW), qui couvre les années 1025-1180, et représente une continuation du travail prosopographique entrepris par A.H.M. Jones en 1950, et parrainé depuis par la British Academy. Parmi les différents modes de recherche et de consultation proposés, il est possible d’atteindre un personnage en fonction des données sigillographiques (la page donnant en outre le texte des sceaux prix en compte). Le site tire par ailleurs parti des données d’identification disponibles en accès ouvert sur le Web : pour les auteurs, à la VIAF et au catalogue de Perseus ; pour les lieux à Pleiades et, si possible, aux Geonames.

Reallexikon der Assyriologie und Vorderasiatischen Archäologie (RlA)

http://publikationen.badw.de/de/rla/index

Mise en ligne par l’Académie bavaroise des sciences (BAdW) des volumes du Reallexikons der Assyriologie und Vorderasiatischen Archäologie, en format PDF. Le moteur de recherche permet d’accéder aux articles par lemme, catégorie thématique, période, auteur de l’article, volume …

Stanford Encyclopedia of Philosophy (SEP)

https://plato.stanford.edu/index.html

Cette encyclopédie de la philosophie, qui comprend quelque 1600 entrées, a été envisagée dès l’origine comme un ouvrage régulièrement mis à jour par un groupe d’experts dans le domaine. De nombreux articles sont consacrés aux philosophes anciens et concepts-clés des différentes écoles et courants de l’Antiquité. Chaque entrée est structurée en chapitres et munie d’une bibliographie spécifique. Le contenu de l’encyclopédie est en accès libre, mais il est nécessaire de créer un compte pour accéder à certaines fonctions.

Suda On Line: Byzantine Lexicography

https://www.cs.uky.edu/~raphael/sol/sol-html/

Publication numérique de la Souda, une encyclopédie byzantine du Xe siècle, fournissant le texte (issu du TLG), une traduction anglaise, des notes, un classement par thématiques, des connexions avec Perseus. Le projet a été conduit de manière collaborative sous les auspices du Stoa Consortium for Electronic Publication in the Classics. Chaque article est suivi du nom de son traducteur et des personnes qui l’ont révisé par la suite.

Une recherche plein-texte peut être faite dans les traductions anglaises et les articles peuvent être aussi parcourus selon leurs thématiques. La recherche dans le texte grec est accessible aux utilisateurs enregistrés ou grâce à un accès temporaire. Attention, par défaut le texte est affiché en transcription betacode, difficilement lisible pour les non-habitués. Toutefois, on peut choisir un affichage en caractères Unicode (UTF-8) sur la page des résultats.

The Assyrian Dictionary of the Oriental Institute of the University of Chicago (CAD)

https://oi.uchicago.edu/research/publications/assyrian-dictionary-oriental-institute-university-chicago-cad

Le Chicago Assyrian Dictionary (ou CAD) a été initié au début des années 1920 et achvé en 2010. Il a été conçu pour fournir plus qu’une simple information lexicale, plus qu’un équivalent mot à mot entre l’akkadien et l’anglais. En présentant chaque mot dans un contexte significatif, généralement accompagné d’une traduction complète et idiomatique, il recrée le milieu culturel et assume ainsi à bien des égards la fonction d’une encyclopédie. Ses sources couvrent une période allant du IIIe millénaire avant J.-C. au Ier siècle après J.-C., et une aire géographique s’étendant de la mer Méditerranée aux montagnes du Zagros. Ses volumes PDF sont désormais disponibles en téléchargement sur cette page dédiée.

(descr. reprise au site et librement remaniée)

The Demotic Dictionary of the Oriental Institute of the University of Chicago (CDD)

https://oi.uchicago.edu/research/publications/demotic-dictionary-oriental-institute-university-chicago

Ce dictionnaire, édité par l’institut d’études orientales de l’Université de Chicago, est un outil lexicographique destiné à la lecture des textes rédigés en écriture démotique (qui correspond au stade tardif de la langue égyptienne ancienne, 650 av. J.-C. - Ve s. apr. J.-C.). Le CDD complète et met à jour les données du Demotisches Glossar de W. Erichsen (1954).

Cette publication préliminaire du CDD en ligne est offerte sous la forme d’une série de fichiers PDF (un par lettre). D’autres fascicules seront ajoutées au fur et à mesure de l’avancement du projet.

The Pennsylvania Sumerian Dictionary 2 (ePSD2)

http://oracc.museum.upenn.edu/epsd2/sux

Le Pennsylvania Sumerian Dictionary (PSD) est un projet de compilation d'un dictionnaire complet de la langue sumérienne. Il est géré par le Musée d’archéologie et d'anthropologie de l’Université de Pennsylvanie. Le projet a débuté sous la direction d’Åke W. Sjöberg (1924-2014) et d’Erle Leichty en 1974, sur le modèle du Chicago Assyrian Dictionary, lui-même débuté en 1921. (lien vers l’ePSD, première édition, sous format numérique)

En 2017, une deuxième version du dictionnaire a été publiée, sous le nom d’ePSD2. Elle comprend plus de 12'000 mots, phrases et noms sumériens, apparaissant sous près de 100'000 formes distinctes. Le corpus couvre environ 100'000 des plus de 134'000 textes sumériens connus. Le projet est dirigé par Steve Tinney, assisté de Philip Jones (éditeur exécutif) et Niek Veldhuis (éditeur associé). La ressource contient un glossaire, un corpus et un catalogue, une liste de signes, un index de la littérature et divers articles sur la langue sumérienne.

(descr. reprise à l’art. de Wikipedia et adaptée)

Thesaurus Linguae Aegyptiae

https://aaew.bbaw.de/tla/index.html

Le Thesaurus Linguae Aegyptiae a pour objet de mettre à disposition, sous la forme d’un dictionnaire virtuel, un nouvel outil de recherche lexicographique sur la langue égyptienne. En ce sens, le projet suit de près l’objectif et la méthode du dictionnaire complet de la langue égyptienne édité par Adolf Erman en 1897.

Le site du Thesaurus consiste en une plate-forme de publication mise à disposition sur Internet par le projet Structure et transformation du vocabulaire de la langue égyptienne (ancien projet de dictionnaire de l'égyptien ancien) de l’Académie des sciences et des sciences humaines de Berlin-Brandebourg. Dans le Thésaurus, un corpus numérique de textes égyptiens (y compris démotiques) a été mis à la disposition du public pour une recherche assistée par ordinateur. La lemmatisation et l’annotation morpho-syntaxique du matériel textuel permettent des recherches spécifiques d’un point de vue lexical, philologique, linguistique et historico-culturel. Tous les textes sont accompagnés de traductions courantes pour aider en particulier les non-spécialistes et les universitaires des disciplines voisines dans leur travail. (descr. reprise du site et adaptée)

Thesaurus Linguae Latinae (TLL)

https://thesaurus.badw.de/

Le Thesaurus Linguae Latinae (abrégé ThlL ou TLL) est un dictionnaire monolingue du latin, qui a pour but de couvrir l’ensemble de la latinité (des origines à Isidore de Séville) et a pour ambition de recenser, pour chacun des lemmes identifiés, toutes les acceptions attestées. Cette vaste entreprise a débuté en 1893 sous la direction d’Eduard Wölfflin, assisté de Friedrich Leo et Franz Bücheler. En 1899, après les étapes préparatoires du projet, a été fondé a Münich l’institut pour le Thesaurus Linguae Latinae, à la Bayerische Akademie der Wissenschaften. La publication du dictionnaire se poursuit jusqu’à nos jours. Pour le moment ont paru les volumes couvrant les lettres A-N, O et P-R.  Le détail des fascicules parus peut être consulté sur le site de Richard Wolf.

Le site des éditions De Gruyter propose, sur abonnement ou via une connexion institutionnelle, un accès numérique au dictionnaire. Le moteur de recherche permet un accès direct au contenu par l’index des articles ou par référence au volume et à la page ; il donne aussi la possibilité de recherches plein texte.

Plus récemment, le site de la Bayerische Akademie a mis à la disposition du grand public, en accès libre, un moteur de recherche permettant notamment d’accéder au contenu du dictionnaire (au format PDF) par lemme, ou par l’index des volumes et des fascicules.

Vocabulaire de l’égyptien ancien (VEGA)

http://vega-vocabulaire-egyptien-ancien.fr

Le VÉgA est un outil qui permet de représenter les connaissances évolutives en égyptien ancien. Il donne accès (par regroupement et recoupement) aux mots et à leurs attestations, à leurs références, à leurs graphies en hiéroglyphes. Il propose également des liens vers des bases documentaires hébergeant les textes anciens. La création d’un compte est nécessaire pour accéder à l’outil.

Words in Progress (WiP)

http://www.aristarchus.unige.net/Wordsinprogress/en/Home

Le site WiP – Words in Progress (projet du prof. F. Montanari) est une base de données en ligne librement accessible et enrichie en permanence. Il représente un complément aux principaux dictionnaires de grec ancien et byzantin actuellement utilisés et vise à fournir un outil scientifique pour les mots rares ou mal attestés.

Επιτομή του Μεγάλου Λεξικού της Αρχαίας Ελληνικής Γλώσσας των H.G. Liddell and R. Scott

http://www.greek-language.gr/Resources/ancient_greek/tools/liddel-scott/index.html

Version numérique, en grec modrne, de l’Intermediate Greek-English Lexicon d’Henry George Liddell et Robert Scott (1889). Cette édition reprend la traduction modernisée en 2007 par la maison d’édition Pelekanos.

Ou filtrez les sites selon une des étiquettes suivantes :