menu

Sélection de ressources et d’outils en ligne pour l’étude de l’Antiquité

Haut de la page
Critère de recherche :
Enlever les critères, voir tous les sites

Christian Muslim Relations Online I (CMRO)

https://brill.com/view/db/cmro

L’ouvrage constitue une histoire générale des relations entre les deux religions, depuis les débuts de l’Islam jusque vers la fin du Moyen Âge (600-1500) et concerne principalement le bassin méditerranéen étendu, et les langues syriaque, arabe, grec, latin.

Il comprend des essais d’introduction sur le traitement des chrétiens dans le Coran, des commentaires du Coran, des biographies du Prophète, des hadiths et de la loi sunnite, et des musulmans dans le droit canonique, et le corps principal de plus de deux cents entrées détaillées sur tous les œuvres enregistrées, qu’elles aient survécu ou non. Fruit d’une collaboration entre universitaires, le CMR Online se veut un outil inestimable pour la recherche sur les relations islamo-chrétiennes. (description reprise à la page et adaptée)

On regrettera sans doute la nécessité d’un accès institutionnel. L’ouvrage a cependant fait l’objet, en parallèle, d’une publication papier.

Corpus corporum repositorium operum Latinorum apud universitatem Turicensem

https://www.mlat.uzh.ch/

Ce site développé sous la direction du prof. Ph. Roelli (Univ. de Zurich) constitue une archive de textes latins médiévaux ou néolatins libres d’accès et réutilisables par le grand public et la communauté scientifique, et a vocation à devenir une véritable plate-forme de publication en ligne. L’encodage standardisé des textes s’appuie sur le format TEI, dans le but notamment de permettre des recherches complexes, la production de concordances, etc. De nombreux dictionnaires (Du Cange, Georges, Lewis & Short, Gaffiot…) sont mis à disposition de l’utilisateur (en parallèle du texte) afin de faciliter sa lecture.

Database of Latin Dictionaries (DLD)

http://clt.brepolis.net/dld/pages/QuickSearch.aspx

Page offrant un accès (payant ou via une institution) à une recherche simultanée dans un grand nombre de dictionnaires latins relatifs à la période antique (Forcellini Lex., Forcellini Onom., Lewis and Short, Gaffiot), à la patristique (Blaise, Souter), au Moyen Âge et à la latinité moderne (Blaise Médiéval, Du Cange, Latinitas Italica, Latinitas Hungariae, Lat. Regni Legionis, DMLBS, Lex. Bohemorum) notamment.

Dictionnaire Historique de la Suisse (DHS)

https://hls-dhs-dss.ch/fr/

Le DHS est ouvrage rédigé dans les quatre langues nationales. La publication des 36'000 articles répartis en 13 volumes, conduite sous les auspices de la Société suisse des sciences humaines (depuis lors Académie des sciences humaines et sociales), s’est étendue de 2002 à 2014. La version en ligne (développée depuis 1998) est entièrement gratuite. Elle donne accès à l’ensemble des articles originairement établis pour le dictionnaire imprimé. Cependant, le dictionnaire numérique constitue désormais une version actualisée, régulièrement enrichie de nouveaux articles, images et autres media. Offrant des renseignements sur toutes les localités du pays, elle prend notamment en compte les données de l’histoire et de l’archéologie antiques. Les articles spécialement consacrés à des sujets antiques peuvent être sélectionnés au moyen du filtre temporel.

Die digitalen Monumenta Germaniae Historica (dMGH): MGH

https://www.dmgh.de/

Version digitale des sources historiques allemandes du Moyen Âge.

Duo Passiones Acaunensium martyrum

https://passiones.textandbytes.com/transkriptionen

Ce site web contient les transcriptions des deux Passiones des martyrs d’Acaunus, l’une d’un Anonyme (datée de 400 env.) et la seconde d’Eucherius de Lyon (vers 450). La page a pour objet d’offrir une recension plus complète des témoignages manuscrits afin de préparer une nouvelle édition des deux textes.

Le projet est dirigé par les Universités de Fribourg (chaire de Patristique et d’histoire de l’Église Ancienne, Prof. Dr. Franz Mali, PD Dr. Gregor Emmenegger) et de Zürich (Département d’histoire, Prof. Dr. Beat Näf).

e-chartae

https://www.e-chartae.ch/de

e-chartae est le portail numérique des contrats des archives du couvent de St-Gall (des années 716 à 1399), les seules archives d’un diocèse du haut Moyen Âge à avoir survécu jusqu’à nos jours.

Les documents peuvent être sélectionnés à partir d’une carte interactive ou en filtrant la liste générale (par lieu, par année).

e-sequence

http://www.e-sequence.eu/de

Édition digitale du corpus de Sequences de Saint-Gall, composées à l’époque carolingienne par Notker Balbulus (ca. 840-912). Cette édition comprend des enregistrements des séquences, tropes et chants grégoriens qui, dans les manuscrits, sont accompagnés de notations musicales. L’écoute d’un chant active automatiquement le défilement de la page correspondante dans le manuscrit concerné.

Un CD issu de ces recherches est sorti en 2011. Il a été produit en coopération avec la bibliothèque de l’abbaye de Saint-Gall (le Prof. Dr. Ernst Tremp, bibliothécaire de l’abbaye), Südwest- Rundfunk Tübingen (SWR, Mme Dr. Anette Sidhu-Ingenhoff), le label Christophorus, l’institut de musicologie de l’Université de Tübingen (Prof. Dr. Stefan Morent) et l’ensemble Ordo Virtutum pour la musique du Moyen Âge (directeur Stefan Johannes Morent).

FAMA Oeuvres latines médiévales à succès

http://fama.irht.cnrs.fr//fr/

Le projet FAMA consiste à rassembler des renseignements sur le nombre de témoins subsistants des ouvrages les plus lus du Moyen Âge latin, en les incluant dans une base de données qui permette de les regrouper non seulement par le nombre d’exemplaires, mais aussi par genre, par pays, par date (description empruntée au site).

Fragmentarium

https://fragmentarium.ms/

Issu d’un projet de recherche, ce laboratoire digital est consacré aux fragments de manuscrits médiévaux. Les usagers de la plateforme peuvent cataloguer, transcrire et assembler les fragments.

Glossarium mediae et infimae latinitatis (du Cange)

http://ducange.enc.sorbonne.fr/

Cette page établie par l’École nationale des chartes donne accès au glossaire établi par Charles du Fresne, sieur du Cange (1610-1688), monument de la philologie initialement paru en 1678. Cette version numérique reprend la réédition augmentée du glossaire, parue entre 1883 et 1887 chez L. Favre. L’ouvrage ainsi mis à la disposition du public comprend 10 tomes, 6'000 pages, 90'000 entrées et 6 millions de mots — soit un peu moins du double de la publication initiale. Malgré l’existence de travaux plus récents (le Mediae latinitatis lexicon minus de Niermeyer par exemple), le Du Cange offre souvent de précieux éclaircissements.

Manuscripta.se | Greek Manuscripts in Sweden

https://www.manuscripta.se/

Ce site propose un catalogue digital des manuscrits médiévaux et de la Renaissance conservés en Suède. Une bonne partie de ces manuscrits est numérisée.

Mediae Latinitatis Lexicon Minus Online

https://dictionaries.brillonline.com/niermeyer

Le Mediae Latinitatis Lexicon Minus de Jan Frederik Niermeyer (1re éd. 1954-1976) est un lexique fournissant aux médiévistes des informations concises et essentielles sur des concepts formulés en latin, dans le domaine occidental, depuis le début du Moyen Âge jusqu’à l’an 1300. La version numérique hébergée par la plate-forme de Brill (accès institutionnel ou sur abonnement) reproduit la deuxième édition imprimée (2002). Elle fournit, pour chaque concept retenu, des traductions française, anglaise et allemande du lemme. Les recherches peuvent être affinées par le siècle où le terme a été employé. Toutes les entrées sont contextualisées avec des citations pertinentes des textes médiévaux.

Mirabile

http://mirabileweb.it/index.aspx

Le site MIRABILE, « archives digitales de la culture médiévale en Italie », est un système de gestion des connaissances destiné à l’étude à la recherche sur la culture médiévale. Le projet est conduit sous les auspices de la Società Internazionale per lo Studio del Medioevo Latino et par la Fondazione Ezio Franceschini de Florence, et dispose d’une large collaboration institutionnelle au sein des universités italiennes principalement.

La page donne accès à de très nombreuses bases de données du latin médiéval, des langues romanes (principalement en Italie), de l’hagiographie, ainsi qu’à certaines revues de ces domaines. Des textes latins, des lexiques, des bibliographies sont également mis à disposition des utilisateurs.

MMapp: Digitized Medieval Manuscripts app

https://digitizedmedievalmanuscripts.org

Le site vise à recenser toutes les bibliothèques détenant des manuscrits médiévaux numérisés. Une carte permet d’accéder directement aux sites institutionnels hébergeant les images des livres anciens.

SEMEN-L - Société d’Etudes Médio Et Néo-Latines

http://www.semen-l.org

La SEMEN-L, une société savante française, réunit philologues, littéraires, philosophes, historiens, historiens de l’art, juristes dans un continuum qui va de la fin de l’Antiquité jusqu’à nos jours, dans une perspective pluridisciplinaire. Elle cherche à promouvoir la connaissance de la langue et de la production latines en Europe, en particulier au Moyen Âge et à la Renaissance. Sur le site se trouvent également des ressources utiles à la recherche dans ce domaine.

The Latin Library

http://www.thelatinlibrary.com/

La page donne accès à un large éventail de textes latins de toutes les périodes, depuis les auteurs archaïques et classiques jusqu’aux savants des XVIIIe et XIXe siècles, en passant par le Moyen Âge et la Renaissance. Les textes au format html sont d’un emploi pratique, mais l’on regrettera l’absence d’apparat critique (et peut-être de traduction). Ils sont pour la plupart issus de la numérisation d’éditions anciennes, qui souvent sont désormais dépassées.

The Latin Text Archive

https://lta.bbaw.de

Cette archive des textes latins est une plateforme et une base de données en ligne permettant de conserver, d’explorer et de distribuer en libre accès des éditions numériques. Elle offre également un lexique morphologique du latin médiéval, le Frankfurt Latin Lexicon (ou FLL), utilisé pour la lemmatisation de tous les textes de la base de données. Actuellement, la LTA se concentre sur les textes médiévaux de l’Europe post-romaine (après 400) et jusqu’au XVe siècle. À long terme, elle vise à élargir sa couverture chronologique afin de retracer les changements sémantiques dans la production de textes latins européens jusqu'à l’époque moderne.

Ou filtrez les sites selon une des étiquettes suivantes :