menu

Sélection de ressources et d’outils en ligne pour l’étude de l’Antiquité

Haut de la page
Critère de recherche : Enlever les critères, voir tous les sites

Nombre de résultats : 80

Slovník středověké latiny / Dictionary of Medieval Latin in the Czech Lands

http://lb.ics.cas.cz/o_slovniku.html#en

Ce dictionnaire du latin médiéval, projet de l’Institut de philosophie de l’Académie tchèque des sciences (Prague), s’intéresse à la langue employée dans les régions de l’actuelle Tchéquie entre l’an mil et le début du XVIe siècle. Pour l’instant, il couvre les lettres A-M. Ces entrées sont également accessibles sur la Database of Latin Dictionaries (DLD) proposée par Brepols (dont on trouvera le lien dans notre liste).

Brepolis

http://apps.brepolis.net/BrepolisPortal/default.aspx

Portail d’accès à des ressources numériques fondamentales pour les études classiques (bibliographies, textes et traductions, dictionnaires, encyclopédies) mais qui sont payantes, ce qui nécessite qu’on s’y connecte via une université disposant d’un budget numérique étoffé. On peut citer en particulier :

  • L’Année philologique
  • Library of Latin Texts
  • Aristoteles Latinus Database
  • Monumenta Germaniae Historica
  • Sources chrétiennes Online
  • Database of Latin Dictionaries

Database of Latin Dictionaries (DLD)

http://clt.brepolis.net/dld/pages/QuickSearch.aspx

Page offrant un accès (payant ou via une institution) à une recherche simultanée dans un grand nombre de dictionnaires latins relatifs à la période antique (Forcellini Lex., Forcellini Onom., Lewis and Short, Gaffiot), à la patristique (Blaise, Souter), au Moyen Âge et à la latinité moderne (Blaise Médiéval, Du Cange, Latinitas Italica, Latinitas Hungariae, Lat. Regni Legionis, DMLBS, Lex. Bohemorum) notamment.

Latin Dictionaries

https://latin-dict.github.io/about.html

Site de Nikita Murzintcev, docteur en latin, qui met à la disposition du public des versions numériques de nombreux dictionnaires anciens de la langue latine (monolingues ou dans de nombreuses langues européennes). Ces ouvrages libres de droits sont proposés sous divers formats (XDXF, Slob, StarDict, et MDict).

Mediae Latinitatis Lexicon Minus Online

https://dictionaries.brillonline.com/niermeyer

Le Mediae Latinitatis Lexicon Minus de Jan Frederik Niermeyer (1re éd. 1954-1976) est un lexique fournissant aux médiévistes des informations concises et essentielles sur des concepts formulés en latin, dans le domaine occidental, depuis le début du Moyen Âge jusqu’à l’an 1300. La version numérique hébergée par la plate-forme de Brill (accès institutionnel ou sur abonnement) reproduit la deuxième édition imprimée (2002). Elle fournit, pour chaque concept retenu, des traductions française, anglaise et allemande du lemme. Les recherches peuvent être affinées par le siècle où le terme a été employé. Toutes les entrées sont contextualisées avec des citations pertinentes des textes médiévaux.

GoldenDict Dictionaries

https://cloud.freemdict.com/index.php/s/pgKcDcbSDTCzXCs

La page propose en téléchargement direct un grand nombre de dictionnaires électroniques pouvant être lus par le logiciel GoldenDict (et compatibles avec d’autres logiciels). Parmi ces dictionnaires et encyclopédies figurent certains ouvrages fondamentaux pour l’Antiquité classique, le latin médiéval, la rhétorique, la philosophie.

Aristoteles Latinus Database (ALD)

http://clt.brepolis.net/ald/Default.aspx

La base de données Aristoteles Latinus Database (ALD), hébergée sur la plate-forme Brepolis, contient en premier lieu les textes critiques édités dans la série (imprimée) Aristoteles Latinus. En janvier 2017, la base de données s’est enrichie de traductions latines d’œuvres d’Aristote publiées en dehors de la série Aristoteles Latinus, de traductions de commentaires grecs sur Aristote ainsi que d’autres textes associés au Corpus Aristotelicum.

Glossarium mediae et infimae latinitatis (du Cange)

http://ducange.enc.sorbonne.fr/

Cette page établie par l’École nationale des chartes donne accès au glossaire établi par Charles du Fresne, sieur du Cange (1610-1688), monument de la philologie initialement paru en 1678. Cette version numérique reprend la réédition augmentée du glossaire, parue entre 1883 et 1887 chez L. Favre. L’ouvrage ainsi mis à la disposition du public comprend 10 tomes, 6'000 pages, 90'000 entrées et 6 millions de mots — soit un peu moins du double de la publication initiale. Malgré l’existence de travaux plus récents (le Mediae latinitatis lexicon minus de Niermeyer par exemple), le Du Cange offre souvent de précieux éclaircissements.

Grand dictionnaire latin d’Olivetti

https://www.grand-dictionnaire-latin.com/

Site proposant (parmi de nombreux lexiques) un dictionnaire latin-français et français-latin, un outil de déclinaison et conjugaison automatique. On regrettera peut-être la concision extrême des définitions, ainsi que la présence très intrusive de la publicité.

Bibliotheca Teubneriana Latina Online (BTL)

https://www.degruyter.com/database/btl/html

BTL est un outil de recherche dans l’ensemble des textes latins publiés dans la Bibliotheca Teubneriana, qu’ils datent de l’Antiquité, du Moyen Âge ou de l’époque moderne. Le grand mérite de cette base de données est la qualité des éditions et son constant accroissement. La consultation requiert un accès institutionnel.

Patrologia Latina Database

http://pld.chadwyck.co.uk/

Version électronique de la première édition de la Patrologia Latina éditée par Jacques-Paul Migne au XIXe siècle. Les textes des Pères de l’église (à partir de Tertullien) sont présentés avec la numérotation de l’édition de Migne et accompagnés de leurs préfaces, de leurs index et de leur apparat critique.

Epigraphic Database Bari (Inscriptions by Christians in Rome, 3rd-8th cent. CE)

https://www.edb.uniba.it/

Projet de l’Université de Bari (depuis 1988) proposant au public un accès aux inscriptions paléochrétiennes de la ville de Rome (IIIe-VIIIe s. apr. J.-C.), au nombre d’environ 40’000. Le moteur de recherche permet un accès aisé au corpus rassemblé dans la base de données. Le site donne également accès à des publications relatives au projet.

Last Statues of Antiquity (LSA Database)

http://laststatues.classics.ox.ac.uk/

Cette base de données sur la statuaire antique tardive (de 284 apr. J.-C au VIIIe s.) répertorie les statues (ou leurs éléments) ainsi que leurs bases inscrites, pour autant qu’elles aient fait l’objet d’une publication. Faute de moyens, cet outil, mis en ligne en 2012, n’a pas connu de mise à jour substantielle depuis.

The Mind is a Metaphor | Browse the Database

http://metaphors.iath.virginia.edu/metaphors

The Mind is a Metaphor est décrit par ses auteurs comme un ouvrage de référence évolutif, une collection interactive de métaphoriques mentales, dont les enrichissements successifs doivent (ou devraient !) sans cesse resserrer la trame. Cette collection sert de base à une étude savante des métaphores et des images-racines auxquelles ont fait appel les romanciers, poètes, dramaturges, essayistes, philosophes, belles-lettristes, prédicateurs et pamphlétaires du XVIIIe siècle anglais. Elle donne accès à une série de citations issues de langues variées (anglais, français, allemand, grec, afro-anglais, néerlandais …), et munies, le cas échéant, d’une traduction anglaise.

Trismegistos

https://www.trismegistos.org/index.php

Trismegistos est un ensemble de bases de métadonnées (metadata database) relatives aux textes retrouvés en Égypte (principalement), attestés sur support physique, et appartenant à la période comprise entre 800 av. et 800 apr. J.-C.

Les bases de données reliées entre elles comprennent :

  • une base de données onomastique et partiellement prosopographique (à l’exception des pharaons, empereurs et saints) des individus mentionnés dans les textes documentaires d’Égypte dans l’intervalle de temps déjà mentionné ;
  • une base de données géographique incluant les lieux mentionnés dans ces textes, mais aussi des lieux de découverte ou d’origine des documents ;
  • une base de données des archives, c’est-à-dire des ensembles que forment plusieurs papyrus au moment de leur trouvaille ;
  • une base de données des collections muséales ou privées qui accueillent actuellement les textes recensés.

Les différentes entités sont associées à des identifiants uniques.

Trismegistos ne fournit en principe ni les transcriptions, ni les traductions, ni les images des documents recensés, mais indique des liens vers d’autres projets qui donnent accès à ces données. Voir aussi la bibliographie.

Beazley Archive

http://www.beazley.ox.ac.uk/index.htm

Collection de photographies de céramiques grecques ornées de peintures figuratives, mises à disposition par le Classical Art Research Centre de l’Université d’Oxford. La base de données principale (Pottery Database) peut être interrogée selon plusieurs critères : date, provenance, forme, technique, sujet représenté, inscriptions. Le site propose également diverses ressources (introduction à la céramique grecque, bibliographies), une base de données des pierres fines gravées (glyptique) et d’éléments architecturaux en terre cuite provenant du centre de l’Italie et de l’Étrurie.

Epigraphic Database Heidelberg

https://edh-www.adw.uni-heidelberg.de/home

Base de donnée des inscriptions latines et bilingues des provinces de l’Empire romain. Les notices comprennent une transcription, les données descriptives du document, de son contexte et de son contenu, un commentaire et des références à de la bibliographie

Database of Classical Scholars

https://dbcs.rutgers.edu/

Base de données d’informations biographiques et bibliographiques sur les savants qui ont étudié l’Antiquité classique de la fin du XVIIIe siècle à nos jours (détails biographiques, formation, carrière universitaire, livres et articles publiés, appréciation de l’œuvre).

Le projet, fruit de la collaboration de plusieurs institutions américaines et britanniques, est hébergé par l’université Rutgers (New Jersey).

Database of Byzantine Book Epigrams (DBBE)

https://www.dbbe.ugent.be

Cette base de données d’épigrammes byzantines (IVe-XVe s.), établie par l’université de Gand, vise à donner accès aux données textuelles et contextuelles de ces poèmes de forme brève. Sur le site, des recherches simples ou multi-critères peuvent être lancées à partir d’un mot-clé (orthographe du testimonium ou normalisée), d’un manuscrit, d’un personnage, ou d’éléments bibliographiques.

Database of Neo-Sumerian Texts (BDTNS)

http://bdtns.filol.csic.es/index.php?p=home

La base de données des textes néo-sumériens (ou BDTNS, son acronyme en espagnol) est un corpus électronique consultable de tablettes administratives cunéiformes du XXIe s. av. J.-C. Au cours de cette période, les rois de la troisième dynastie d’Ur ont construit un empire en Mésopotamie, géré par une bureaucratie complexe qui a produit un volume sans précédent de documentation écrite. On estime que les musées et les collections privées du monde entier détiennent au moins 120'000 tablettes datant de cette époque, auxquelles il faut ajouter un nombre indéterminé de documents conservés au Musée d’Irak.

Le BDTNS a été conçu par Manuel Molina (CSIC) afin de gérer cette énorme quantité de documentation. Le projet reposait initialement sur deux piliers fondamentaux. Premièrement, l’impulsion donnée par Marcel Sigrist, qui en 1996 a mis à la disposition de M. Molina son catalogue Ur III de plus de 30'000 textes. Deuxièmement, la masse des translittérations d’Ur III préparée en 1993 par Remco de Maaijer et Bram Jagersma (Rijksuniversiteit, Leiden), mise en libre accès sur leur site web ; au fil des ans, ce matériel s’est considérablement enrichi et a été rendu accessible à M. Molina en 2001 par le biais de l’initiative de la Bibliothèque numérique cunéiforme. Toutes les translittérations du BDTNS basées sur ce travail sont correctement créditées sur leurs fiches de catalogue respectives (et souvent munies des transcriptions voire des photographies des documents).

(desc. reprise du site et librement adaptée)

Cult of Saints in Late Antiquity (CSLA) database

http://csla.history.ox.ac.uk

Projet de recherche conduit par les universités d’Oxford et de Varsovie (jusqu’en 2018) et ayant fait appel à une très large collaboration internationale, la base de données Cult of Saints in Late Antiquity a pour but de rassembler tous les témoignages de cultes rendus à des saints dans tout l’espace chrétien avant l’an 700. Les textes recensés (extraits d’hagiographies, inscriptions, etc.) sont présentés en langue originale, traduits en anglais, commentés et discutés, et munis d’une abondante bibliographie.

Hispania Epigraphica Online Database

http://eda-bea.es/

Base de données des inscriptions romaines de la péninsule ibérique (dernière mise à jour du site en 2013).

Epigraphic Database Roma (EDR)

http://www.edr-edr.it/Italiano/index_it.php

La Base de données épigraphiques de Rome (EDR) fait partie de la Fédération internationale des bases de données épigraphiques appelée Archive électronique de l’épigraphie grecque et latine EAGLE. Celle-ci a pour vocation de recueillir toutes les inscriptions grecques et latines antérieures au VIIe siècle après J.-C., dans la meilleure édition existante, éventuellement révisées, et accompagnées de photographies et de descriptions de base.

The Latin Text Archive

https://lta.bbaw.de

Cette archive des textes latins est une plateforme et une base de données en ligne permettant de conserver, d’explorer et de distribuer en libre accès des éditions numériques. Elle offre également un lexique morphologique du latin médiéval, le Frankfurt Latin Lexicon (ou FLL), utilisé pour la lemmatisation de tous les textes de la base de données. Actuellement, la LTA se concentre sur les textes médiévaux de l’Europe post-romaine (après 400), jusqu’au XVe siècle. À long terme, elle vise à élargir sa couverture chronologique afin de retracer les changements sémantiques dans la production de textes latins européens jusqu'à l’époque moderne.

Correcteur de latin et de grec Titivillus

https://drouizig.org/correcteur/correcteur-latin-titivillus/

Le site propose des correcteurs orthographiques pour le latin et le grec ancien qui peut être intégré aux fonctions de vérification de Microsoft Word sur Microsoft Windows. Sur la même page, l'auteur propose des dictionnaires pour les utilisateurs de LibreOffice. L'utilisation et les limitations imposées par Microsoft Windows (et inhérentes aux logiciels privateurs) sont bien documentées.

Textkit Greek and Latin Forums

https://www.textkit.com/greek-latin-forum/index.php

Forum anglophone dédié à l’apprentissage des langues grecque et latine. Les ouvrages didactiques (grammaires, lexiques, dictionnaires, manuels de thème, textes de lecture), mis à disposition sur l’ancienne version du site, sont disponibles sur cette page et sur leur page d'utilisateur sur Archive.org. Ils sont téléchargeables au format PDF.

The Alpheios Project

http://alpheios.net/

The Alpheios Project est une organisation à but non lucratif qui propose notamment une extension pour navigateur web (Alpheios Reading Tools) fournissant des informations grammaticales et lexicales à la demande lors de la lecture en ligne de textes en grec ancien ou en latin (ainsi qu’en arabe classique et en persan), telles que les définitions du Liddell-Scott-Jones et du Lewis & Short, des analyses grammaticales, des tableaux de conjugaison et de déclinaison, des renvois à des grammaires, une concordance. Disponible pour Safari, Firefox et Chrome.

Ces outils peuvent être testés sur quelques textes en grec ancien et en latin disponibles directement sur le site du projet : https://texts.alpheios.net/ et sont également mis à disposition sous forme d’une bibliothèque javascript à l’intention des concepteurs de sites web où sont hébergés des textes en grec ancien et en latin.

Classical Works Knowledge Base

http://cwkb.org

Service de concordance entre bases de données textuelles du grec et du latin (PHI Latin Texts, Perseus Digital Library, Library of Latin Texts - Series A, Thesaurus Linguae Graecae). Pour un passage donné, cité soit de manière canonique, soit au moyen de transcriptions ou d’abréviations en langues modernes, sont fournis les liens directs dans les différentes bases de données prises en compte. Le service peut être utilisé via le moteur de recherche (onglet Search), mais chaque passage est aussi identifié via une OpenURL qui peut être utilisée directement (comme c’est le cas sur l'Année philologique).

Cet outil a été développé par la Cornell University Library.

Oxford Scholarly Editions

https://www.oxfordscholarlyeditions.com/classics

Le site présente les éditions de textes publiées par Oxford University Press. La section classics donne accès aux texte grecs et latin de la série des Oxford Classical Texts (ou OCT). Elle inclut automatiquement les nouvelles publications et comptera à terme toute la collection. La page privilégie un affichage en colonnes : une pour l'index, une autre pour le texte, une troisième pour l’apparat critique et une denière pour les commentaires (publiés à part). Depuis les mots du texte latin, il est possible de lancer une recherche dans l’Oxford Latin Dictionary (OLD).

Malgré la qualité du matériel mis à disposition, on regrettera non seulement la nécessité d’un accès institutionnel, mais aussi le fait que toute autorisation ne libère pas l’accès à l’ensemble du contenu.

Attalus : Sources for Greek and Latin history

http://www.attalus.org/index.html

Site consacré aux textes grecs et latins et à l’histoire antique. Il présente notamment une liste d’événements, année après année (de 324 à 30 avant J.-C.), accompagnés de liens vers les textes qui les documentent (en traduction anglaise). La page héberge également un certain nombre de textes latins en langue originale (commentaires d’Asconius, scholia Bobiensia, Breviarum de Festus). Elle contient enfin une liste de traductions figurant sur d’autres sites (comme Latin Texts and Translations de l’Université de Chicago ou Lacus Curtius), ainsi qu’une sélection très importante d’inscriptions grecques et latines en traduction.

The Cicero Homepage

https://sites.la.utexas.edu/cicero/

Bibliographie relative à M. Tullius Cicéron, hébergée par le site de l’Université du Texas. Celle-ci peut notamment être consultée œuvre par œuvre. La page contient en outre une chronologie et une biographie de l’orateur romain, ainsi que des liens directs vers les textes en latin sur The latin library.

Vergil project

http://vergil.classics.upenn.edu/

Le site permet d’afficher le texte latin de l’Énéide avec, en regard, plusieurs commentaires et traductions, des correspondances homériques (d’après Knauer : Die Aeneis und Homer: Studien zur poetischen Technik Vergils mit Listen der Homerzitate in der Aeneis, 1964) et des variantes textuelles. Il propose également une analyse syntaxique de chaque mot latin.

Packard Humanities Institute (PHI) - Latin Texts

https://latin.packhum.org/index

Le site offre un accès libre l’ensemble des textes littéraires latins, des origines à la fin du IIe s. apr. J.-C., ainsi que certains commentateurs plus tardifs (Servius, Porphyrion) et le Digeste de Justinien. L’intérêt majeur du PHI (disponible à l’origine sur CD-ROM et consultables avec l’outil Diogenes) tient à la qualité des éditions retenues ainsi qu’à la précision de la numérisation. Il est possible de faire défiler le texte pour une lecture suivie, de procéder à une recherche textuelle, ou d’afficher une concordance.

Gaffiot.fr : dictionnaire latin-français

https://gaffiot.fr

Édition 2016 du dictionnaire latin-français Gaffiot au format texte. Les références aux textes cités sont affichées sous forme d’hyperliens renvoyant à des éditions disponibles sur le web.

Diogenes Web

https://d.iogen.es/web

Développé à la suite du logiciel du même nom, la version web de Diogenes donne également accès à un vaste corpus de textes grecs et latins et aux outils morphologiques (analyse des formes sur simple clic) et lexicographiques de Perseus (dictionnaires Liddell Scott Jones et Lewis & Short). Les corpora de textes sont quelque peu différents de ceux qui alimentent le logiciel : Perseus grec et latin (plus restreint que la sélection du TLG et du PHI), mais aussi latin tardif avec la DigiLibLT et le CSEL.

IMAGO – lire du latin illustré

https://imago.langues-anciennes.be

Ce site est dédié aux étudiants et aux curieux qui désirent parfaire la maîtrise du grec et du latin par la lecture. Il propose des textes assortis de commentaires et d’images, ainsi que des questionnaires permettant de tester son niveau.

Europeana network of Ancient Greek and Latin Epigraphy (EAGLE network)

https://www.eagle-network.eu/

Portail fédérant plusieurs bases de données épigraphiques européennes (entre autres les Epigraphic databases de Bari, Heidelberg et Rome, Hispania Epigraphica Online et Vbi erat lupa). Le moteur de recheche est accompagné d’un lexique contrôlé (pour la description des inscriptions), d’une collection de traductions collaboratives (sous la forme d’un wiki), d’une Storytelling Platform et d’une bibliographie (sous la forme d’un groupe Zotero).

Ce projet ne doit pas être confondu avec l’Electronic Archive of Greek and Latin Epigraphy, dont l’acronyme est aussi EAGLE.

Humanistica Helvetica

https://humanistica-helvetica.unifr.ch/fr

Portail consacré à la littérature latine des humanistes suisses au XVIe siècle. Le site comprend notamment une introduction générale sur le sujet, environ 140 extraits d'oeuvres latines accompagnés de traductions en français et en allemand et classés par auteur ou par thème/genres littéraire. Les six auteurs principaux (Conrad Gessner, Henri Glaréan, Joachim Vadian, Johannes Fabricius Montanus, Rudolf Gwalther et Simon Lemnius) sont présentés individuellement dans des introductions. C'est aussi le cas des thèmes et des genres littéraires. Le site contient aussi une bibliographie sur le latin de la Renaissance et une liste d'humanistes suisses.

Thesaurus Linguae Latinae (TLL)

https://thesaurus.badw.de/

Le Thesaurus Linguae Latinae (abrégé ThlL ou TLL) est un dictionnaire monolingue du latin, qui a pour but de couvrir l’ensemble de la latinité (des origines à Isidore de Séville) et a pour ambition de recenser, pour chacun des lemmes identifiés, toutes les acceptions attestées. Cette vaste entreprise a débuté en 1893 sous la direction d’Eduard Wölfflin, assisté de Friedrich Leo et Franz Bücheler. En 1899, après les étapes préparatoires du projet, a été fondé a Münich l’institut pour le Thesaurus Linguae Latinae, à la Bayerische Akademie der Wissenschaften. La publication du dictionnaire se poursuit jusqu’à nos jours. Pour le moment ont paru les volumes couvrant les lettres A-N, O et P-R.  Le détail des fascicules parus peut être consulté sur le site de Richard Wolf.

Le site des éditions De Gruyter propose, sur abonnement ou via une connexion institutionnelle, un accès numérique au dictionnaire. Le moteur de recherche permet un accès direct au contenu par l’index des articles ou par référence au volume et à la page ; il donne aussi la possibilité de recherches plein texte.

Plus récemment, le site de la Bayerische Akademie a mis à la disposition du grand public, en accès libre, un moteur de recherche permettant notamment d’accéder au contenu du dictionnaire (au format PDF) par lemme, ou par l’index des volumes et des fascicules.

The Latin Library

http://www.thelatinlibrary.com/

La page (maintenue pendant plus de vingt ans par William L. Carey) donne accès à un large éventail de textes latins de toutes les périodes, depuis ceux des auteurs archaïques et classiques jusqu’à ceux des savants des XVIIIe et XIXe siècles, en passant par les compositions du Moyen Âge et de la Renaissance. Les textes au format html sont d’un emploi pratique, mais l’on regrettera l’absence d’apparat critique. Ils sont pour la plupart issus de la numérisation d’éditions anciennes ou de sources peu sûres, qui s’avèrent désormais dépassées.

Latin, grec, juxta

http://gerardgreco.free.fr

Page de Gérard Gréco, qui propose des reproductions de documents anciens, notamment des éditions scolaires des classiques grecs et latins avec texte et traduction en regard et mot à mot (les juxtalinéaires). Le site a piloté la numérisation du Gaffiot et du Bailly, dont il fournit des versions PDF plein texte.

Wikisource latin — Vicifons

https://la.wikisource.org/wiki/Pagina_prima

Bibliothèque numérique de Wikipedia pour les œuvres latines. Elle couvre toute la latinité, depuis l’Antiquité jusqu’à l’époque moderne et offre un accès large et ouvert à des œuvres peu classiques. Le lecteur veillera toutefois à la qualité des éditions reproduites, qui ne sont pas toujours signalées avec clarté.

WebLettres classiques

https://www.weblettres.net/languesanc/

Section consacrée aux langues anciennes (latin, grec) de ce portail de l’enseignement des lettres, où l’on trouve des répertoires de liens, des cours et des séquences d’enseignements.

Mnamon : les écritures anciennes de la Méditerranée, guide critique des ressources électroniques

https://mnamon.sns.it

Répertoire de liens vers des ressources électroniques concernant les différents systèmes d’écritures anciens attestés sur le pourtour méditerranéen au sens large (incl. la Mésopotamie et la péninsule arabique), leurs origines, leurs typologies, leurs supports et les outils d’écriture, ainsi que les langues transcrites. Projet du Laboratoire d’histoire d’archéologie, d’épigraphie et de tradition classique de l’École normale supérieure de Pise. Donne aussi accès aux vidéos d’un séminaire dédié à cette vaste thématique. Liens directs vers : les parties consacrées au grec alphabétique et au latin.

Ramminger, Neulateinische Wortliste

http://nlw.renaessancestudier.org/

Lexique néo-latin établi par Johann Ramminger, ancien lexicographe du Thesaurus Linguae Latinae (voir son blog). Il couvre l’époque allant de Pétrarque à l’an 1700. La recherche peut s’effectuer par lemme, mais également par index inverse.

Classics Guide : An overview of scholarly resources in Classical studies (Library of the University of Chicago)

https://guides.lib.uchicago.edu/classics

Liste de ressources pour l’étude de l’Antiquité classique classées par catégories : Books, Articles, Journals, Reference Sources (encyclopédies, dictionnaires, grammaires, manuels et autres ouvrages de référence), Images, Abbreviations (liens vers des listes d’abréviations d’ouvrages de références ou de projets particuliers), Greek Texts, Latin Texts, Papyrology, Epigraphy, Numismatics, Classics Reading Room (voir le Reference guide), Sites of Interest (sites internet, blog et listes de diffusion), Academic Programs & Workshops.

Parerga - Lateinische Lexikographie

https://parerga.hypotheses.org

Ce blog, hébergé par la plate-forme Hypotheses et tenu par Josine Schrickx, collaboratrice au Thesaurus linguae Latinae, « couvre », au dire de son auteure, « des aspects de la lexicographie latine qui ne peuvent être inclus dans un dictionnaire ordinaire. Il s’agit d’observations, de pensées, d’images, de chemins secondaires qui émergent lorsque l’on travaille sur le TLL, le plus grand dictionnaire de la langue latine. Ceux-ci peuvent servir de stimulant pour regarder la langue latine sous différents angles. Toute personne intéressée par le latin est invitée à y réfléchir. »

Outre le blog lui-même, l’on trouvera sur la page une bibliographie détaillée des particules latines, ainsi qu’un répertoire de liens plus généraliste (sur les grammairiens antiques, le droit romain, les textes médicaux, …).

rogueclassicism

https://rogueclassicism.com/

Blog où est passée en revue, presque quotidiennement, l'actualité anglophone de la recherche, de l’enseignement et de la vulgarisation concernant l’Antiquité. Le site recense ainsi les podcasts, les articles de presse ou les articles de blogs (dont certains sont rédigés en grec ancien ou en latin).

Prima elementa

https://www.prima-elementa.fr/

Site offrant des outils pour les latinistes débutants, notamment un dictionnaire latin-français,  une grammaire de base, et des textes originaux de difficulté modérée, assortis de commentaires.

Tacitus on line

http://tacitus.elan-numerique.fr/

Issu d’un projet de recherche en cours, ce site réunit les premiers commentaires en latin (1517-1608) sur les Annales de Tacite (pour l'instant les trois premiers livres). Le texte de Tacite (tiré de l’édition des Belles Lettres) y est balisé : les passages qui ont fait l'objet de commentaires par les savants sont mis en évidence. Leurs remarques, qui sont classées thématiquement (histoire, politique, controverse...), peuvent être directement consultées.

Mirabile

http://mirabileweb.it/index.aspx

Le site MIRABILE, « archives digitales de la culture médiévale en Italie », est un système de gestion des connaissances destiné à l’étude et à la recherche sur le Moyen Âge italien. Le projet est conduit sous les auspices de la Società Internazionale per lo Studio del Medioevo Latino (SIMEL) et par la Fondazione Ezio Franceschini  (FEF) de Florence, et dispose d’une large collaboration institutionnelle au sein des universités italiennes.

La page donne accès à de très nombreuses bases de données du latin médiéval, des langues romanes (principalement en Italie), de l’hagiographie, ainsi qu’à certaines revues de ces domaines. Des textes latins, des lexiques, des bibliographies sont également mis à disposition des utilisateurs.

Neo-Latin Texts and Scholarship

https://www.arts.kuleuven.be/sph/links

Site de la faculté des lettres de la Katholieke Universiteit Leuven, où l'on trouve des liens vers des corpus de textes néo-latins et d'autres ressources liées.

Orbis Latinus Online

https://olo.heimap.uni-heidelberg.de/

Orbis Latinus Online (OLO) est basé sur la version imprimée du dictionnaire du même nom, qui répertorie les toponymes en latin. Comme le site référence également les noms modernes correspondant aux noms antiques, il est possible de lancer une recherche à partir du toponyme actuel.

Archives historiques de l’Abbaye de Saint-Maurice

http://www.digi-archives.org/pages/archives.html

Le site offre l’accès au riche fonds d’archives de l’abbaye, aux numérisations des manuscrits et, pour une sélections d’entre eux, à une édition du texte (souvent en latin) ainsi qu’une traduction.

Academus

https://www.academuseducation.co.uk/

Plate-forme d’enseignement en ligne fondée en 2020, développant (en anglais) des programmes d’apprentissage du grec, du latin, de l’histoire et de la civilisation antiques destinés aux élèves de l’école secondaire (secondary school). Les cours (cours d’été notamment) sont dispensés par des étudiants universitaires.

FAMA Oeuvres latines médiévales à succès

http://fama.irht.cnrs.fr//fr/

Le projet FAMA consiste à rassembler des renseignements sur le nombre de témoins subsistants des ouvrages les plus lus du Moyen Âge latin, en les incluant dans une base de données qui permette de les regrouper non seulement par le nombre d’exemplaires, mais aussi par genre, par pays, par date (description empruntée au site).

Christian Muslim Relations Online I (CMRO)

https://brill.com/view/db/cmro

L’ouvrage constitue une histoire générale des relations entre les deux religions, depuis les débuts de l’Islam jusque vers la fin du Moyen Âge (600-1500) et concerne principalement le bassin méditerranéen étendu, et les langues syriaque, arabe, grec, latin.

Il comprend des essais sur le traitement des chrétiens dans le Coran, des commentaires du Coran, des biographies du Prophète, des hadiths et de la loi sunnite, ainsi que plus de deux cents entrées détaillées sur toutes les œuvres enregistrées, qu’elles aient survécu ou non. Fruit d’une collaboration entre universitaires, le CMR Online se veut un outil indispensable pour la recherche sur les relations islamo-chrétiennes. (description reprise à la page et librement adaptée)

On regrettera sans doute la nécessité d’un accès institutionnel. L’ouvrage a cependant fait l’objet, en parallèle, d’une publication papier.

Schola Latina

https://scholalatina.it/

École italienne dispensant des cours de latin et de grec dans ces deux langues (basés sur les méthodes Lingua latina per se illustrata et Athenaze), et proposant des lessons à distance.

WoPoss

https://woposs.unine.ch/index.html

Hébergé par l’université de Neuchâtel, WoPoss (A World of Possibilities) est un projet sur l’étude diachronique des modalités lexicales du latin. Le corpus comprend des textes littéraires et documentaires allant du IIIe siècle av. J.-C. au VIIe siècle apr. J.-C.

Neoclassica

https://neoclassica.co/

Site français dédié principalement à la littérature, au latin, au grec ancien, au français, à la grammaire, à la linguistique, avec un soupçon de philosophie, de langues vivantes et d’histoire. Jérémie Pinguet, qui gère le site seul et bénévolement, y propose des articles, des ouvrages, des documents, des liens, des sujets de concours et des biblio-sitographies pour les études littéraires, notamment pour les examens et concours qui s’y rapportent. Les ressources proposées se veulent utiles tant pour les étudiants que pour les professeurs. (Description partiellement empruntée au site)

Library of Latin Texts

http://clt.brepolis.net/llta/pages/Search.aspx

Base de données de textes latins hébergée par Brepolis. Les éditeurs affichent la volonté de recourir aux «meilleures éditions disponibles et selon les meilleures pratiques scientiques», mais les textes sont présentés sans apparat critique. Le corpus a été étendu de façon à comprendre non seulement la littérature patristique et médiévale, auxquelles les premières formes de cette base de données se cantonnaient, mais aussi celles des périodes antique (jusqu’à 200 apr. J.-C.), modernes et contemporaines (jusqu’en 1965).

La base de données offre les possibilités de consulter un texte en particulier ou une concordance de ce texte, de procéder à des recherches sophistiquées sur tout ou partie de la base de données, ce sous-ensemble pouvant être défini a priori (au moment de la recherche) ou a posteriori (filtrage des résultats). Les requêtes peuvent porter sur un ou plusieurs mots. Dans ce dernier cas, on peut préciser si les passages recherchés doivent présenter ces mots dans l'ordre donné ou dans n’importe quel ordre, et à quel point ils doivent être proches les uns des autres. Il est possible d’utiliser des opérateurs logiques et des métacaractères (jokers ou wildcards).

Lien d'accès via les abonnements numériques de la Ville de Genève (pour les étudiants et les chercheurs de l’Université de Genève) : https://clt-brepolis-net.ville-geneve.idm.oclc.org/llta/pages/QuickSearch.aspx

Ptolemaeus Arabus et Latinus (PAL)

https://ptolemaeus.badw.de/start

Projet de l’Union des Académies allemandes des sciences, conduit par le Prof. Nikolaus Hasse (Univ. Würzburg), ce site est consacré à l’édition et à l’étude des versions arabes et latines des textes astronomiques et astrologiques de Ptolémée (Almageste, Tétrabiblos, …) ou du Ps.-Ptolémée, ainsi que des commentaires qui s’y rapportent.

Il a pour but de fournir un traitement complet du Corpus Ptolemaicum et de comprendre la réception de celui-ci jusqu’en 1700, ce qui inclut un catalogue des manuscrits (des œuvres, mais aussi des commentaires et des tables astronomiques), des transcriptions de ceux-ci, une reproduction des éditions critiques et des traductions existantes. Le projet propose aussi un glossaire grec-arabe-latin, des programmes permettant d’analyser et d’éditer les tables astronomiques, ainsi que des études spécifiques sur le corpus.

Croatiae auctores Latini bibliotheca electronica (CroALa)

http://croala.ffzg.unizg.hr/

Bibliothèque des auteurs latins croates, publiée par la Faculté de philosophie de l’Université de Zagreb. Elle contient des ouvrages rédigés en latin par des auteurs croates ou qui se rapportent à la Croatie, depuis le Xe siècle jusqu’à nos jours. Cette collection de textes se compose de deux éléments : les textes proprement dits (450 documents, soit 20'000 pages imprimées ou 5 millions de mots), encodés en XML TEI et disponibles en accès libre, ainsi que l’outil de recherche PhiloLogic, développé par le projet ARTFL et le Digital Library Development Center de l’Univ. de Chicago.

Open Greek & Latin (OGL)

https://opengreekandlatin.org/

Issu d’une collaboration internationale (comptant notamment plusieurs centres de recherche et institutions académiques étasuniennes) et s’appuyant sur le corpus de textes de Perseus, le projet vise à offrir des ressources éducatives libres permettant d’améliorer l’enseignement et la recherche. Celles-ci incluent : un corpus de textes numériques, des outils de lecture et des logiciels. Tout le matériel a vocation a être téléchargé, modifié et redistribué.

PompeiiinPictures

http://pompeiiinpictures.com/pompeiiinpictures/index.htm

La page, établie par Jackie et Bob Dunn, propose une très large collection de photographies prises sur les sites majeurs des abords du Vésuve (Herculaneum, Stabiae, Oplontis, Boscoreale, …), au premier rang desquels figure bien entendu Pompéi. Pour le site de Pompéi, les photos sont classées en fonction des régions de la ville, puis des insulae et des demeures individuelles. Sur la page, l’accès à ces différents lieux peut se faire par index ou au moyen d’une fonction de recherche. Les auteurs proposent également un glossaire latin-italien-anglais des termes techniques relatifs à l’architecture romaine.

Medieval Unicode Font Initiative (MUFI)

https://folk.uib.no/hnooh/mufi/

Groupe de travail à but non lucratif composé de chercheurs et de concepteurs de polices de caractères qui souhaitent trouver une solution commune à un problème récurrent dans les études médiévales : l’encodage et l’affichage de caractères spéciaux dans les textes médiévaux écrits en alphabet latin.

Pour ce faire, la MUFI procède à un large inventaire des caractères et propose des recommandation la standardisation de leur encodage, dans le but, à terme, de proposer l’ajout d’un jeu de caractères médiévaux à la norme Unicode.

TreeTagger

http://www.cis.uni-muenchen.de/~schmid/tools/TreeTagger/

Le TreeTagger est un outil permettant d’annoter les textes en fonction des parties du discours et des lemmes. Il prend en compte un large éventail de langues modernes, mais aussi le latin, le grec ancien, le copte et un certain nombre de langues vernaculaires du Moyen Âge (ancien français, moyen haut-allemand).

Il est proposé par Helmut Schmid, chercheur au Centrum für Informations- und Sprachverarbeitung de l’Université de Munich.

Thesaurus Defixionum (TheDefix)

https://heurist.fdm.uni-hamburg.de/html/heurist/?db=The_dema&website&id=41774

La base de données vise à recenser toutes les inscriptions antiques de malédiction rituelle, qui ont fait l’objet de publications dispersées (env. 1700 documents). Celles-ci sont généralement gravées sur des lamelles de plomb et déposées dans des lieux particuliers. Retrouvées depuis les îles britanniques et jusqu’en Mésopotamie, elles sont rédigées dans des langues variées (grec, latin, osque, phénicien, celte, araméen …). Le TheDefix, actuellement géré par Werner Rieß (Univ. de Hambourg) prend la suite du projet TheDeMa (Thesaurus Defixionum Magdeburgensis), base de données développée entre 2015 et 2019 par l’Univ. de Magdeburg par Sara Chiarini, Martin Dreher, Kirsten Jahn et Yves Löbel.

Langues anciennes - Ressources pour l’enseignement des langues anciennes

https://www.languesanciennes.com/

Site dédié à l’enseignement du latin et du grec dans le système scolaire belge (école secondaire). Il comporte des leçons par niveaux, des activités ludiques, des ressources informatiques pour les enseignants ainsi que divers outils.

Latinum electronicum

https://www.latinumelectronicum.app/#

Ce site offre un cours de latin interactif aux élèves et aux étudiant-e-s. Le cours est disponible en français, allemand et italien. Il comporte une grammaire, des fiches de vocabulaire, des tableaux de déclinaison et de conjugaison, des exercices et bien d'autres outils. Ce projet a été financé par la faculté de philosophie et d'histoire de l'université de Bâle et par l’Académie suisse des sciences humaines et sociales.

mot1 mot2
les résultats contiendront mot1 ou mot2;
+mot1 +mot2
les résultats contiendront nécessairement mot1 et mot2;
mot1 -mot2
les résultats contiendront mot1 mais pas mot2;
mot*
les résultats contiendront tout mot commençant par mot : mots, motif, etc.

La recherche prend aussi en compte les étiquettes.

Ou filtrez les sites selon une des étiquettes suivantes :