menu

Sélection de ressources et d’outils en ligne pour l’étude de l’Antiquité

Haut de la page
Critère de recherche :
Enlever les critères, voir tous les sites

ACHEMENET

http://www.achemenet.com/fr/

La plate-forme ACHEMENET a pour vocation de faciliter l’accès à toute la diversité des documents permettant l’étude de la Perse achéménide (documents écrits, archéologiques, iconographiques). Certains artéfacts sont visibles dans le « Musée achéménide » hébergé par le site. D’autres sections permettent la consultation d’articles de revues, ou proposent des traductions d’auteurs anciens, des récits de voyageurs européens ayant traversé la Perse, ainsi que des photographies anciennes.

Associations in the Greco-Roman World

http://philipharland.com/greco-roman-associations/

Le site, géré par Philip A. Harland (York University de Toronto), propose des traductions anglaises de textes épigraphiques et papyrologiques relatifs aux associations (religieuses, philosophiques, professionnelles, etc.) dans le monde gréco-romain. La page constitue une publication parallèle à plusieurs ouvrages déjà parus ou à paraître sur le sujet. Le projet, régulièrement enrichi de nouveaux textes, bénéficie d’une large collaboration scientifique.

Aufstieg und Niedergang der Römischen Welt (ANRW) — Index

http://www.cs.uky.edu/~raphael/scaife/anrw.html

Index informatique facilitant la consultation de cette collection d’articles sur l’histoire politique et la culture (langue, littérature, sciences, religion, philosophie) de la civilisation romaine. La table des matières des volumes est mise à disposition par l’institut de tradition classique de l’Université de Boston (http://www.bu.edu/ict/anrw/index.html).

Beazley Archive

http://www.beazley.ox.ac.uk/index.htm

Collection de photographies de céramiques grecques ornées de peintures figuratives, mises à disposition par le Centre de recherche sur l’art classique de l’Université d’Oxford. La base de données principale (Pottery Database) peut être interrogée selon plusieurs critères : date, provenance, forme, technique, sujet représenté, inscriptions. Le site propose également diverses ressources (introduction à la céramique grecque, bibliographies), une base de données des pierres fines gravées (glyptique) et d’éléments architecturaux en terre cuite du centre de l’Italie et d’Étrurie.

Bryn Mawr Classical Review (BMCR)

https://bmcr.brynmawr.edu/

Comptes rendus en libre accès de publications dans le domaine de l’étude de l’Antiquité, rédigés par des pairs.

cdli:wiki

https://cdli.ox.ac.uk/wiki/doku.php?id=start

Adossé au programme international Cuneiform Digital Library Initiative et né avec lui, cdli:wiki est désormais un projet d’encyclopédie en ligne et d’outils de recherche assyriologique, qui fait collaborer des membres de l’équipe française du CNRS ArScAn-HAROC (Nanterre), et l’équipe et les étudiants de la Faculty of Oriental Studies de l'Université d'Oxford, avec les contributeurs dans plusieurs autres pays, engagés dans des recherches sur l'histoire du Proche-Orient ancien.

Census of Antique Works of Art and Architecture Known in the Renaissance

http://www.census.de/

Base de données de l’Université Humboldt de Berlin visant à documenter la redécouverte des monuments et des œuvres d’art antiques après le Moyen Âge. Les œuvres antiques et les « documents post-antiques » relatifs (mentions par des historiens ou des voyageurs, inventaires de collections, reproductions, biographies d’artistes, archives, etc.) sont accompagnées de renseignements (lieux, dates, bibliographies, relations avec d’autres œuvres, etc.).

CLAROS : concordance d’inscriptions grecques

http://www.dge.filol.csic.es/claros/cnc/3cnc.htm

« L’objectif de la base de données CLAROS est de faciliter la tâche de localiser de nouvelles éditions d’inscriptions grecques parues au cours du temps. Elle est conçue pour aider les épigraphistes, mais aussi les historiens, les linguistes et les philologues en général, moins habitués à se retrouver dans la jungle bibliographique que cette discipline a produite. » L’accès aux liens manque cependant un peu de clarté.

Classical Works Knowledge Base

http://cwkb.org

Service de concordance entre bases de données textuelles du grec et du latin (PHI Latin Texts, Perseus Digital Library, Library of Latin Texts - Series A, Thesaurus Linguae Graecae). Pour un passage donné, cité soit de manière canonique, soit au moyen de transcriptions ou d’abréviations en langues modernes, sont fournis les liens directs dans les différentes bases de données prises en compte. Le service peut être utilisé via le moteur de recherche (onglet Search), mais chaque passage est aussi identifié via une OpenURL qui peut être utilisée directement (comme c’est le cas sur l'Année philologique).

Cet outil a été développé par la Cornell University Library.

Corpus Grammaticorum Latinorum (CGL) - bibliographie

https://cgl.hypotheses.org

Répertoire bibliographique sur les ouvrages inclus dans le CGL (Corpus Grammaticorum Latinorum), ouvrages des grammairiens latins de l’Antiquité tardive (IIIe-VIIIe s. de n. è.), avec liens vers les éditions scannées disponibles sur le web.

Ce site ne doit pas être confondu avec l’édition numérique récemment mise en ligne.

Database of Classical Scholars

https://dbcs.rutgers.edu/

Base de données d’informations biographiques et bibliographiques sur les savants qui ont étudié l’Antiquité classique de la fin du XVIIIe siècle à nos jours (détails biographiques, formation, carrière universitaire, livres et articles publiés, appréciation de l’œuvre).

Le projet, fruit de la collaboration de plusieurs institutions américaines et britanniques, est hébergé par l’université Rutgers (New Jersey).

Database of Neo-Sumerian Texts (BDTNS)

http://bdtns.filol.csic.es/index.php?p=home

La base de données des textes néo-sumériens (ou BDTNS, son acronyme en espagnol) est un corpus électronique consultable de tablettes cunéiformes administratives néo-sumériennes datées du XXIe siècle avant J.-C. Au cours de cette période, les rois de la troisième dynastie d’Ur ont construit un empire en Mésopotamie géré par une bureaucratie complexe qui a produit un volume sans précédent de documentation écrite. On estime que les musées et les collections privées du monde entier détiennent au moins 120'000 tablettes cunéiformes de cette période, auxquelles il faut ajouter un nombre indéterminé de documents conservés au Musée d’Irak.

Le BDTNS a été conçu par Manuel Molina (CSIC) afin de gérer cette énorme quantité de documentation. Le projet reposait initialement sur deux piliers fondamentaux. Premièrement, l’impulsion donnée par Marcel Sigrist, qui en 1996 a mis à la disposition de M. Molina son catalogue Ur III de plus de 30'000 textes. Deuxièmement, la masse des translittérations d’Ur III préparée en 1993 par Remco de Maaijer et Bram Jagersma (Rijksuniversiteit, Leiden), mise en libre accès sur leur site web ; au fil des ans, ce matériel s’est considérablement enrichi et a été rendu accessible à M. Molina en 2001 par le biais de l’initiative de la Bibliothèque numérique cunéiforme. Toutes les translittérations du BDTNS basées sur ce travail sont correctement créditées sur leurs fiches de catalogue respectives (et souvent munies des transcriptions voire des photographies des documents).

(desc. reprise du site et adaptée)

Diotíma

https://diotima-doctafemina.org/

Diotima se présente comme un site abordant des questions relatives aux femmes, au genre, au sexe, aux sexualités, à la race, l’ethnicité, la classe, le statut, la masculinité, l’esclavage, le handicap et à leurs intersections dans le monde méditerranéen de l’Antiquité. La page donne accès à du matériel de cours, des traductions, des bibliographies, des articles, une liste de banques d’images, …

Electronic Tools and Ancient Near East Archives (ETANA)

http://etana.org

ETANA est un projet de collaboration multi-institutionnel lancé en août 2000 en tant que publication électronique. Il est conçu pour améliorer l’étude de l’histoire et de la culture du Proche-Orient ancien. Le portail propose un certain nombre d’outils pour favoriser la recherche dans ce domaine, notamment : une sélection d’articles (ABZU), un ensemble de traductions de textes akkadiens (eTACT), ainsi qu’un moteur de recherche offrant un accès simplifié à toutes les données du site. L’accès à certains contenus est soumis à une inscription (gratuite).

Fasti online

https://www.fastionline.org/

L’objectif de cette page est de fournir une base de données des fouilles depuis l’an 2000, en donnant, pour chaque saison, une description en anglais et dans la langue locale. Le site n’a pas la prétention d’offrir des informations sur tous les sites fouillés (même après 2000). Chaque pays participant est responsable de la mise en ligne des données qu’il collecte, ce qui entraîne nécessairement certaines disparités.

Le projet a été lancé avec le soutien du Packard Humanities Institute. Il a ensuite développé des partenariats avec l’ICCROM et le Center for the Study of Ancient Italy de l’Université du Texas à Austin, où le projet est hébergé. (description reprise au site et adaptée)

Le site est (temporairement ?) indisponible, mais le journal FOLD&R est disponible sur Academia.edu (https://fastionline.academia.edu/FOLDER).

Fédération et ressources sur l’Antiquité (FRANTIQ)

https://www.frantiq.fr/

Outils et services offerts par des unités du CNRS et d’autres institutions publiques françaises dans le domaine de l’archéologie, notamment : un catalogue collectif, un thésaurus pour l’archéologie et les autres sciences de l’Antiquité, ainsi qu’un logiciel libre de gestion de thésaurus.

Gnomon Online : Système d’information d’Eichstätt pour les sciences de l’Antiquité classique

https://www.gbd.digital/metaopac/start.do?View=gnomon

Base de données bibliographiques pour les sciences de l’antiquité. Recherche de publications multicritères (notamment par lieux selon l’atlas Barrington) et par thésaurus. Présente également des listes de ressources (journaux en ligne, vidéos sur Youtube, etc.)

Hellenistic Bibliography

https://sites.google.com/site/hellenisticbibliography/

Références bibliographiques sur la poésie hellénistique, la poésie grecque d’époque impériale, les épigrammes grecques, l’influence de la poésie grecque archaïque et classique sur la poésie hellénistique, l’influence de cette dernière sur les poètes latins, ainsi que sur les historiens d’Alexandre. La bibliographie est maintenue par des membres du Trinity College de Dublin, mais la dernière modification systématique remonte à 2012.

Hetithologie portal Mainz

https://www.hethport.uni-wuerzburg.de/HPM/index.php

Portail des études en hittitologie à l’Université de Mayence. La page donne accès à différents aux projets menés par à Mayence ou Würzburg, à des bibliographies, des corpus de textes, des livres numériques, des polices et claviers, ainsi qu’à de nombreux liens vers des projets externes, musées, etc.

Lexicon Leponticum (LexLep)

https://lexlep.univie.ac.at/wiki/Main_Page

Le Lexicon Leponticum, qui prend la forme d’un wiki, constitue une édition numérique des inscriptions celtiques lépontiques et cisalpines, deux langues parlées au premier millénaire avant notre ère dans le nord de l’Italie et le sud de la Suisse. La page fournit notamment des informations linguistiques, un dictionnaire étymologique, une bibliographie très complète et tenue à jour, une liste des sites de provenance des inscriptions (avec leur coordonnées géographiques précises), une concordance, des index.

Mirabile

http://mirabileweb.it/index.aspx

Le site MIRABILE, « archives digitales de la culture médiévale en Italie », est un système de gestion des connaissances destiné à l’étude à la recherche sur la culture médiévale. Le projet est conduit sous les auspices de la Società Internazionale per lo Studio del Medioevo Latino et par la Fondazione Ezio Franceschini de Florence, et dispose d’une large collaboration institutionnelle au sein des universités italiennes principalement.

La page donne accès à de très nombreuses bases de données du latin médiéval, des langues romanes (principalement en Italie), de l’hagiographie, ainsi qu’à certaines revues de ces domaines. Des textes latins, des lexiques, des bibliographies sont également mis à disposition des utilisateurs.

Münchener Sumerischer Zettelkasten

https://www.assyriologie.uni-muenchen.de/forschung/zettelkasten/index.html

Le fichier sumérien de Munich est issu d’un travail de collecte bibliographique sur le vocabulaire du sumérien. initialement appelée "Leipziger Zettelkasten" (version 1998) puis "Leipzig-Münchner Zettelkasten" (versions 2004, 2005, 2006). Cette entreprise a commencé en 1993, à l’occasion de la refondation de l’Institut de l’Orient ancien de l’Université de Leipzig, à l’initiative de Claus Wilcke. Après 1999, Walther Sallaberger a poursuivi l’édition et la coordination du Zettelkasten à Munich ; c’est là que les fiches sur les mots sumériens, collectées par Dietz Otto Edzard lorsqu’il était professeur ordinaire d’assyriologie (1963-1999), ont été intégrées au document. La dernière version provisoire (1120 p.), rebaptisée "Münchner sumerischer Zettelkasten", a été achevée en 2020 et mise à la disposition de toutes les personnes intéressées sous forme de fichier PDF sur le site de l’Institut d’assyriologie et d’hitititologie de la LMU. La dernière version a en outre été traitée numériquement par Marc Endesfelder et mise en ligne sous forme de base de données. (descr. reprise au site et adaptée)

Online Egyptological Bibliography (OEB)

http://oeb.griffith.ox.ac.uk

Bibliographie égyptologique en ligne, qui contient la plus grande collection de références dans le domaine de l’égyptologie. Le site est mis à jour presque quotidiennement. Il comprend les notices et les résumés de l’Annual Egyptological Bibliography (AEB, 1947-2001), combinée à la Bibliographie Altägypten (BA, 1822-1946), la base de données Aigyptos avec des mots-clés, et plus de 50 000 autres articles. La bibliographie couvre ainsi la période allant de 1822 à nos jours. L’OEB est le fruit d’une collaboration entre l’Université d’Oxford et la Ludwig-Maximilians-Universität de Munich. (descr. empr. et adaptée du site)

Parerga - Lateinische Lexikographie

https://parerga.hypotheses.org

Ce blog, hébergé par la plate-forme Hypotheses et tenu par Josine Schrickx, collaboratrice au Thesaurus linguae Latinae, « couvre », au dire de son auteure, « des aspects de la lexicographie latine qui ne peuvent être inclus dans un dictionnaire ordinaire. Il s’agit d’observations, de pensées, d’images, de chemins secondaires qui émergent lorsque l’on travaille sur le TLL, le plus grand dictionnaire de la langue latine. Ceux-ci peuvent servir de stimulant pour regarder la langue latine sous différents angles. Toute personne intéressée par le latin est invitée à y réfléchir. »

Outre le blog lui-même, l’on trouvera sur la page une bibliographie détaillée des particules latines, ainsi qu’un répertoire de liens plus généraliste (sur les grammairiens antiques, le droit romain, les textes médicaux, …).

Perseus Digital Library

http://www.perseus.tufts.edu/hopper/

La Perseus Digital Library ou Perseus Project est un portail web de l’Université Tufts près de Boston aux États-Unis. Placé sous la direction du Prof. Gregory Crane, il tisse un réseau dense entre des éditions de textes, des traductions anglaises, des dictionnaires et des grammaires, majoritairement placés dans le domaine public (et donc relativement anciens) ou plus récents grâce à la permission des ayants-droits. Les textes sont encodés dans le format XML/TEI.

Les textes sont présentés dans une interface offrant plusieurs fonctionnalités — navigation facilitée, affichage des éditions alternatives, outils de recherche, analyse grammaticale et lexicale (fréquences lexicales), références croisées — qui contribuent à permettre une « lecture contextualisée ».

Le Perseus Catalog (https://catalog.perseus.org/) est un catalogue de références bibliographiques qui vise à donner une vision complète de l’histoire des textes.

Une partie des logiciels informatiques utilisés dans ce projet sont publiés sous license open source et les corpora sont téléchargeables.

Le futur environnement de lecture du projet, baptisé Scaife viewer, peut être testé à cettte adresse : https://scaife.perseus.org/.

Pinakes | Πίνακες

https://pinakes.irht.cnrs.fr/

Portail dédié aux manuscrits grecs antérieurs au XVIe siècle. La base de donnée du projet Pinakes a été constituée à partir des catalogues de bibliothèques du monde entier. Différents types de recherches sont possibles en fonction notamment d’un auteur ou d’une œuvre particulière (afin d’atteindre les mss. correspondants), ou selon des critères codicologiques. Un accent particulier est mis sur la tenue à jour de la bibliographie relative à chaque manuscrit.

Recueil informatisé des inscriptions gauloises

https://riig.huma-num.fr/

Le projet RIIG, « recueil informatisé des inscriptions gauloises », vise à éditer les inscriptions en langue gauloise du territoire français connues à ce jour, à mettre à jour et à moderniser les éditions précédentes, à publier chaque inscription avec une contextualisation précise, à préparer une analyse sociolinguistique, et à mettre à disposition d’une bibliographie archéologique et linguistique actualisées. [Remarque au 24.08.2022: le site est encore en construction, mais devrait bientôt présenter les inscriptions au public.]

RefSeek

https://www.refseek.com

RefSeek est un moteur de recherche internet destiné aux étudiants et chercheurs. Il vise à rendre les informations académiques facilement accessibles à tous. RefSeek effectue ses recherches dans plus de cinq milliards de documents, y compris des pages Web, des livres, des encyclopédies, des revues et des journaux scientifiques.

The Cicero Homepage

https://sites.la.utexas.edu/cicero/

Bibliographie relative à M. Tullius Cicéron, hébergée par le site de l’Université du Texas. Celle-ci peut notamment être consultée œuvre par œuvre. La page contient en outre une chronologie et une biographie de l’orateur romain, ainsi que des liens directs vers les textes en latin sur The latin library.

The Electronic Text Corpus of Sumerian Literature (ETCSL)

https://etcsl.orinst.ox.ac.uk

L’Electronic Text Corpus of Sumerian Literature (ETCSL), un projet de l’université d’Oxford, comprend une sélection de près de 400 compositions littéraires enregistrées sur des sources provenant de l’ancienne Mésopotamie (Irak moderne) et datant de la fin du IIIe et du début du IIe millénaire avant notre ère.

Le corpus contient des textes sumériens en translittération, des traductions anglaises en prose et des informations bibliographiques pour chaque composition. Les translittérations et les traductions peuvent être recherchées, parcourues et lues en ligne à l’aide des outils du site web.

Le financement du projet ETCSL a pris fin à l’été 2006 et aucune mise à jour n’est désormais effectuée sur son contenu.

(descr. reprise au site et adaptée)

Virgil.org

http://virgil.org/

Page consacrée à de nombreux aspects du poète mantouan et de son œuvre. On y trouve des éléments biographiques, une fonction de recherche (sous forme de concordance) dans les Bucoliques, les Géorgiques et l’Énéide, une série de bibliographies thématiques très complètes, quelques traductions anglaises anciennes, pour ne citer que les ressources principales.

Ou filtrez les sites selon une des étiquettes suivantes :